RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Mieux vaut appliquer un prix rond (10,00 €) qu'un prix magique (9,99 €) ...
Le chiffre
6,2%
En France, selon l'INSEE, les dépenses de santé correspondent à 6,2% des revenus...
Une histoire
Quand le prix devient publicité
Des prix bas qui profitent à tous : la campagne des magasins U concernant le prix du...
Epinglé
Les influenceuses de plus de 50 ans bousculent la mode
Aujourd'hui, grâce à Instagram, les quinqua+ inspirent les plus jeunes....
Astuce
Tous les mois versez sur une autre compte que votre compte utilisé habituellement le...

Home

Le challenge des entrepreneurs sociaux est de combiner mission sociale et rentabilité financière. Et de s’assurer que ces objectifs soient atteints. Les modes de gouvernance des start-up sociales diffèrent-ils de ceux des entreprises classiques ?
La Co-Création utilise les services que peuvent rendre les consommateurs pour externaliser la production. Le dossier présente les objectifs, le concept, comment faire ?, les avantages et limites, un exemple de référence et un exemple dans l'Eurorégion Nord de la France - Wallonie. Le document original a été publié dans le cadre du projet Étoile porté par l'ESC Lille. Étoile est un projet européen INTERREG 3A financé avec le soutien du FEDER avec la participation de la Région Nord Pas de Calais et de la Région Wallonne.
Le secteur des snacks salés a payé cher le manque cruel d'innovations et d'animations en 2001. Mais le relancement de Pringles, annoncé cet été, et l'arrivée d'une nouvelle génération de produits plus légers pourraient enfin redonner du tonus à la catégorie.
Air Canada propose lors des ses vols aériens une palette impressionnante de repas qui répondent aux exigences alimentaires, religieuses ou de santé de sa clientèle.
Comment mesurer l'importance et le degré de présence d'une marque. Ces questions interviennent dans le cadre d'une analyse du comportement d’acquisition (marques habituelles, dernières marques achetées, quantités par achat, conditions d’acquisition, lieux d’achat, période d’achat, durée inter-achats,acheteur habituel, prescripteur, etc.), de la mesure du comportement d’utilisation (types d’utilisation, fréquence, quantité, lieu de consommation, période, mode, moment habituel, heavy user, etc.) et de celle du comportement de possession (marques possédées, stockage, quantité détenue, mode de conservation, lieux de détention, période et durée de détention, etc.);