RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
En Belgique chaque personne a une chance d'être foudroyée tous les 500 ans ...
Le chiffre
61%
L'avantage fiscal constitue un argument pertinent aux yeux de 61% des consommateurs...
Une histoire
Prédire les déplacements futurs du consommateur grâce au téléphone portable
La technologie prédictive va-t-elle...
Epinglé
Halles de Bayonne
Un renouveau commercial des centres villes ...
Astuce
Au restaurant, la présence d’une représentation d’une carte de crédit sur la...

Recherche > Recherche

Montauban mise sur l'axe Nord-Sud

15/08/2012
En complément à la zone Albasud portée parla municipalité, un investisseur privé a lancé Futuropole au nord de l'agglomération

L’actualité commerciale montalbanaise a été longtemps rythmée par des changements de sites (Décathlon) ou d'enseignes (Mammouth passé Auchan, ou les Nouvelles Galeries devenues Galeries Lafayette). S'y ajoutent les problèmes d'un cœur de ville confronté à des parkings limités et à une présence insuffisante d'enseignes nationales que tente de résoudre l'opération Montauban Centre 2000.

Mais, depuis peu, la périphérie se réveille à la faveur de projets dans le non-alimentaire, non loin des deux grands centres périphériques de l'agglomération, chacun situé autour d'un Leclerc: Sapiac, au sud, plutôt axé sur l'équipement de la personne, et Aussonne, au nord, sur l'équipement de la maison. Inaugurée en 1994 avec l'ouverture d'un Géant de 6200 m2 la zone Albasud affichait l'objectif de freiner la forte évasion vers Toulouse. Mais les GSS n'ont pas suivi, sauf Décathlon qui a opéré un transfert-extension en 2000. Depuis, un Point Vert a ouvert sur 2900 m2 et le futur Mr.Bricolage, autorisé fin 2001 sur 5960 m2, pourrait jouer un rôle de locomotive: « Après son passage en CDEC, les autres terrains ont tous été vendus », souligne Frédéric Fourgnaud, directeur des affaires économiques à la mairie.

De l'autre côté de la ville, en face du centre d'Aussonne, idéalement situé entre l'autoroute - qui utilise à cet endroit le périphérique- et la N20, un nouveau centre est en train de voir le jour. Initié par André Jorigné, l'ex-PDG des deux Leclerc, le projet Futuropole combine sur 20 hectares des espaces ludiques (bowling, karting et peut-être multiplexe) et 40000 m2 de surfaces commerciales. « 85 % des terrains sont réservés, indique André Jorigné. Trois enseignes sont déjà passées en CDEC : Boulanger (acceptée sur 1900 m2) ainsi que GiFi et Supersport (refusées). Et d'autres devraient suivre comme Cultura, Saint-Maclou, La Halle Vêtements (transfert)... » Le promoteur a prévu une galerie de 12 à 15 boutiques avec « en priorité des commerçants de centre-ville cherchant des surfaces de 150 à 300 m2. »

Reste à savoir quelle sera l'attitude des consommateurs: « L'Insee prévoit une hausse de population, indique Richard Margail, conseil entreprises à la CCI. Mais l'évasion pourrait rester forte, car de plus en plus de Montalbanais travaillent à Toulouse. et l'attractivité restera inégalable pour les achats plaisir!»

Analyse : Christine Deloye, LSA, juillet 2002.