RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
La foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit ...
Le chiffre
-7%
La majorité des consommateurs à revenu modeste sont moins équipés de systèmes de...
Une histoire
Les Belges déclarent en masse les intérêts perçus sur leurs comptes d'épargne: et vous ?
Attention un titre peut...
Epinglé
Des trolls russes actifs sur Twitter en Belgique et aux Pays-Bas depuis les attentats
...
Astuce
Choisir un produit nécessite de comparer les prix avec d'autres sites internet, ceux...

Recherche

Trop de lumière la nuit fait grossir les souris

06/06/2013
Selon une étude menée au États-Unis, trop de lumière la nuit ferait grossir les souris.

En effet, des chercheurs en neurologie de l'Université de l'Ohio (1) ont testé l'impact de la lumière durant la nuit sur le poids de souris. Ils sont partis du principe que notre horloge biologique est synchronisée avec le temps d'exposition à la lumière. Ainsi, ils ont supposé qu'une modification du temps d'exposition à la lumière créerait un dysfonctionnement de notre horloge biologique entraînant des modifications métaboliques.

Pour ce faire, ils ont pris 3 groupes tests. Le premier groupe avait un cycle normal jour nuit et accès à la nourriture durant les heures de journée. Le deuxième groupe avait un cycle jour et luminosité légère la nuit avec accès à la nourriture uniquement le jour. Le troisième groupe avait un cycle jour et luminosité intense la nuit avec un accès à la nourriture le jour et la nuit.

Les trois groupes ont eu le même niveau d'activité physique. Ils ont aussi consommé la même quantité de nourriture. Mais les deux premiers groupes ont consommé leur nourriture uniquement la journée. Aucune augmentation de l'indice de masse corporel n'a été constatée.

Le troisième groupe quant à lui, a consommé de la nourriture aussi bien le jour que la nuit. Une augmentation de 50% de l'indice de masse corporelle a été constatée.

Conclusion : la lumière influencerait donc la consommation de nourriture aux mauvaises heures (durant la nuit), ce qui fait qu'elles ne métaboliseraient pas correctement leur nourriture.

Ces recherches sur les souris laisseraient penser que les repas pris le soir pourraient présenter un risque particulier d'obésité. Avant de conclure, d'autres recherches similaires doivent être pratiquées sur l'être humain. Si cela se confirmait pour ce dernier, la lumière pourrait être un facteur environnemental contribuant à l'obésité galopante d'une manière insoupçonnée.

(1)"light at night increases body mass by shifting the time of food intake" Laura K. Fonken, Joanna L. Workman, James C. Walton, Zachary M. Weil, John S. Morris, Abraham Haim, and Randy J. Nelson.