RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
La dénomination "fait maison", "préparation maison" est synonyme de qualité. ...
Le chiffre
3 sur 5
Quand tu vas au magasin, mets-tu des produits dans le caddie ? Trois jeunes sur cinq...
Une histoire
Taxer le comportement : un nouvel outil de politique sociale ?
La fiscalité va-t-elle connaître un nouvel élan ? En...
Epinglé
La Customer Centricity
Développer une stratégie centrée client pour augmenter la satisfaction du client :...
Astuce
Proposer un placement à 5,00% plutôt que 4,99% est perçu comme plus attractif par...

Histoire

56% des entreprises fabriquant des appareils domestiques (ménager-électroménager) sont copiés.

15/08/2012
Contrefaçon : Avec un taux d'équipement des foyers de 83 %, les contrefacteurs sont attirés par ces secteurs. Selon les types d'appareils, les contrefacteurs sont en Asie : Philippines, Taiwan (90% des imitations Moulinex), Malaisie, Chine, Pakistan mais également jusqu'en Europe du Sud où les touristes peuvent les acheter sur les marchés.

Les produits les plus contrefaits sont les articles de cuisine : de la poêle aux robots en passant par les articles ménagers (fers à repasser...). Leur contrefaçon se fait plutôt au niveau du modèle (reproduction quasi identique du produit sans aucune autorisation du dépositaire du modèle et d'un niveau de qualité inférieur) qu'au niveau de la marque (nom, logo, couleurs, formes).

Les contrefacteurs, tout en conservant l'aspect esthétique du produit de marque, économisent systématiquement sur tous les éléments qui entrent dans la composition, donc la sécurité du produit.

Les risques encourus pour votre sécurité

Dans le domaine de l'électroménager, le manque de sécurité est dû au non-respect des normes. Elles sont variables selon les produits et le type de pièces constituant le produit (électriques, mécaniques) : il existe la norme CEI (Commission Electrotechnique Internationale) et la marque NF qui garantit que les modèles ont satisfait aux tests imposés par l'AFNOR (Association Française de Normalisation) et réalisés par le LNE (Laboratoire National d'Essais).

Ce que garantissent les constructeurs    

  • Les appareils électriques contrefaits (barbecue, raclette) sont souvent dangereux car les systèmes de sécurité ne sont pas satisfaisants : fusibles thermiques, résistances non conformes, les métaux utilisés ne sont pas purs à 100%...
  • Les fers à repasser n'ayant souvent pas de thermostat de sécurité risquent de surchauffer voir même de prendre feu.
  • Les robots ménagers contrefaits (broyeurs, hachoirs) s'avèrent extrêmement dangereux contrairement aux normes garanties par les marques, par exemple Moulinex,la lame n'a pas de sécurité de verrouillage, l'acier spécial pour les lames n'est pas utilisé,normalement, lorsque le couvercle est soulevé alors que la lame est en marche, le frein moteur permet à la lame d'être stoppée dans la 1,5 secondes qui suit (on pense ici aux enfants); or ce système n'existe pas pour les contrefaçons, le matériau du couvercle devrait résister à la lame au cas où elle sortirait de son pivot, ce qui n'est pas le cas...

Le cas des autocuiseurs de marque

83 % des foyers français possèdent au moins une cocotte minute.

Produit très répandu et d'apparence banale, il n'en demeure pas moins un produit sensible au niveau de la sécurité. Le principe est basé sur une loi physique : plus la pression augmente, plus la température d'ébullition des liquides augmente et donc plus le contenu cuit vite. La sûreté de ce produit est donc liée:

  • Aux concepts de sécurité établis pour éviter une ouverture sous pression et une montée en pression lors d'une fermeture incomplète ;
  • Aux matériaux ;
  • A l'épaisseur du matériau.

Ainsi, une mauvaise qualité et de mauvais systèmes de sécurité peuvent provoquer des accidents plus ou moins graves. Les autocuiseurs de marque SEB présentent obligatoirement : une soupape de fonctionnement tournante, une soupape de sécurité en plus, et si les deux soupapes restent bloquées, un étrier ressort fléchit et la vapeur sort suivant la paroi de haut en bas ; il n'y a donc pas de risques de surpression.

Recommandations et réflexes à adopter pour se protéger

Lors d'un achat, il faut toujours vérifier:

  • La marque ;
  • L'existence ou non des normes ;
  • Les points clés de sécurité ;
  • Demander une garantie du fabricant.

II faut donc se garder d'acheter à l'étranger une soi disant bonne affaire qui est souvent une copie dangereuse.

Source

www.unifab.com

La lutte contre la contrefaçon, Éditions Comparativa,  Droz

Lutte contre la contrefaçon : enjeux, nouveaux moyens d'action et guide pratique Ministère de l'Économie, Direction de la Communication

La contrefaçon, B Patrick, Que sais-je ? PUF

Protection et valorisation des marques de fabrique, de commerce ou de service  Y Saint Gal, Éditions Delmas

L'imitation servile des produits, Golaz, Editions Groz

La répression pénale de la contrefaçon, F Besse, Éditions Droz

Faux ou Vrais, D Brodbek et JF Mongibeaux, Hors Collection, Presse de la Cité

Chic et toc, D Brodbek et JF Mongibeaux,  Balland (existe aussi en livre de poche)

Experts et faussaires : pour une sociologie de la perception, C Bessy – Éditions Metaillié