RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les femmes et les seniors sont plus sensibles à la publicité ...
Le chiffre
20%
20% des habitants de la Belgique ne possédaient pas d'ordinateur en 2012 et 21% ne...
Une histoire
Grasse, la capitale mondiale du parfum
De la production à l'atelier de parfum. Sublimé par le livre de Patrick...
Epinglé
Des trolls russes actifs sur Twitter en Belgique et aux Pays-Bas depuis les attentats
...
Astuce
L’augmentation du volume musical d’un fond sonore augmente le temps passé par...

Histoire

Prédire les déplacements futurs du consommateur grâce au téléphone portable

29/08/2012
La technologie prédictive va-t-elle modifier les relations entre l’entreprise et les consommateurs ? Si aujourd’hui, seuls les precogs du film « Minority Report », anticipent, au cinéma, les crimes grâce à leur faculté de prédire l'avenir, le développement de nouveaux produits digitaux pourrait modifier considérablement l’approche commerciale, notamment par le développement des applications en ligne qui pourraient anticiper les désirs des consommateurs.

Trois chercheurs (Mirco Musolesi, Manlio Domenico et Antonio Lima) de l'Université de Birmingham ont développé un algorithme de calcul qui utilise les données de géolocalisation d’un téléphone portable pour prédire la destination future d’un consommateur au cours des prochaines 24 heures. Tout cela, avec une erreur de 20 mètres et en mettant en relation les données personnelles d’un consommateur avec celles de son entourage et de ses contacts enregistrés dans son carnet d’adresse.

Le faster than real time

Déjà aujourd’hui, les applications présentes sur les smartphones et autres téléphones permettent de retracer le parcours passé d’un consommateur dans ses faits et moindres gestes. Demain, les entreprises seront sans doute intéressées par cette technologie pour proposer au futur client des services qu’ils espéraient. Un hôtel pourrait proposer des services personnalisés, une chambre sur mesure. Un restaurant, un menu adapté aux envies du consommateur, et ainsi de suite.

Et la vie privée?

Si aujourd’hui, des marques, comme Google, n’hésitent pas à soumettre aux internautes des publicités ciblées en utilisant les habitudes de recherche et le contenu de messagerie, d’autres annonceurs pourraient traquer les comportements des consommateurs et soumettre des publicités adaptées à ses déplacements futurs. Progrès ou péril? En tout cas danger et nécessité d’évaluer au préalable les conséquences des échanges de données de localisation des consommateurs, opérées quotidiennement par les opérateurs de téléphonie mobile et autres sociétés actives sur le Web.

Une meilleure connaissance des attentes des consommateurs peut améliorer le service rendu, et, à ce titre, les consommateurs ont intérêt à partager leurs données personnelles avec des applications en ligne. En pleine connaissance des conséquences et avec la possibilité de choisir, selon ses intérêts, les possibilités offertes. Or, aujourd’hui, les applications en ligne ne permettent pas de faire ce choix. C’est le domaine du tout ou rien. Tout accepter pour pouvoir télécharger l’application ou ne pas avoir la possibilité d’utiliser celle-ci. Dans le premier cas, le consommateur aura l’impression d’être traqué. Dans le second, celui d’être manipulé.

Aux pouvoirs publics de prendre toute la mesure de ces risques et d’agir au mieux pour protéger le citoyen.