RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Si on veut porter plainte contre une pratique allant à l'encontre des droits des consommateurs, il faut s'adresser au Service Public Fédéral de ...
Le chiffre
7%
En matière de modification de l’installation de chauffage central, les...
Une histoire
Coca-Cola, le buzz, l'ours et le sucre ...
Quand la firme d'Atlanta s'essaye au marketing 3.0, les consommateurs la...
Epinglé
Quand les cybercitoyens prennent le pouvoir
Google, le géant du Net s'est longtemps intéressé aux e-mails des internautes en...
Astuce
Négocier le prix se prépare. Il est inutile de demander une baisse de prix après...

Notes de Cours

Le plan financier [CL]

28/10/2015
Rédiger un plan financier demande de la rigueur et de l\'expérience. Les documents ci-joints permettent une rédaction aisée de celui-ci.

Le plan financier est la partie quantitative et chiffrée du plan d\'affaire. Loin d\'être une simple formalité administrative, le plan financier est une obligation légale incombant à toute société lors de sa constitution.

En cas de faillite de l\'entreprise dans ses trois premières années de vie, il peut être demandé par le Juge. Si le capital de la société est jugé manifestement insuffisant à assurer sa viabilité sur les trois premiers exercices comptables, la responsabilité des fondateurs peut être engagée.

Le notaire reçoit le plan financier avant l\'acte de constitution de la société et le conserve. Le site du Notariat en Belgique explique en détails les aspects légaux du plan financier.

Ce plan, établi sur deux ans d\'activité minimum, mais plus souvent sur trois exercices comptables successifs, se compose de trois parties :

1. Le compte de résultats prévisionnel

Il reprend le chiffre d\'affaire prévisionnel ainsi que l\'ensemble des charges relatives à l\'activité annuellement.

Le compte de résultat prévisionnel dans le plan financier établit une estimation approximative et devancée du résultat net annuel de l\'entreprise pour une période déterminée; permettant par exemple de calculer la capacité de l\'entreprise à rembourser ses emprunts ou encore si le bénéfice généré par le projet est suffisant pour pouvoir en vivre.

Pendant la phase de création d\'une entreprise, il est important d\'être modestes sur les prévisions de l\'entreprise en terme de vente et également d\'adapter les charges de l\'entreprise.

En fonction des ventes et des charges, un compte de résultat est établi sur 3 ans en tenant compte de l\'évolution de l\'entreprise avec une projection dans l\'avenir la plus terre à terre possible (ne pas surestimer).

Les charges

Concrètement il s\'agit de tracer 2 colonnes. La première reprenant les charges fixes et la seconde les charges variables.

  • Charges d\'exploitation (achats de biens, matières premières)
  • Achats de fournitures (électricité, eau,...)
  • Fournitures d\'entretien ( papeterie, petites fournitures)
  • Charges externes (loyers, charges locatives, assurances, entretien,...)
  • Autres charges externes (Frais d\'actes notariés, honoraires, frais d\'affranchissement, téléphone, publicité, frais de transport et de déplacement,...
  • Impôts et taxes
  • Frais relatif au personnel (salaires et charges salariales)
  • Dotations aux amortissements et aux provisions
  • Charges financières (intérêts débiteurs)
  • Charges exceptionnelles (toutes charges non prévues)

Les ventes / Produits / Recettes

  • Produits d\'exploitation (ventes de biens finis, chiffre d\'affaires)
  • Produits financiers (Intérêts perçus sur placements)
  • Produits exceptionnels (subventions, aides)

Perte ou bénéfice ?

Il s\'agit de faire le total de chaque colonne et d\'ensuite en déduire que si les charges sont plus importantes que les recettes, votre projet est en perte et s\'il l\'inverse se produit, vous êtes en bénéfice.

2. Le bilan prévisionnel

Il est indispensable pour évaluer les besoins et les ressources de la société. Il est scindé en un plan d\'affectation (les besoins de l\'activité) et un plan de financement (comment financer ces besoins ?).

Le bilan prévisionnel est essentiel pour évaluer les besoins et les ressources du projet. Il comprend donc deux parties :

  • Le plan d\'affectation concernant les besoins
  • Le plan de financement concernant le financement de ces besoins

Plan d\'affectation : Quels sont les besoins de l\'activité?

  • Quelle sera la forme juridique de la société ? Et quels seront les frais de constitution et mise en place qui en découlent ?
  • Quels sont les besoins de l\'activité en terme de stocks et marchandises (délai de livraison, délai de fabrication, rotation, ...) ?
  • Quel est le besoin en fonds de roulement de la société ?

Plan de financement : Quels moyens vont être utilisés pour financer ces besoins ?

Des fonds propres

Il s\'agit de la forme de financement la plus répandue lors de la création d\'une société. Ce sont les moyens vous avez investissez lors de la création de votre entreprise ou même en cours de route en réinvestissant une partie des bénéfices ou encore par augmentation du capital. Il peut s\'agir d\'une épargne personnelle, d\'un apport en numéraire (argent liquide), de biens en nature (équipements et matériels qui restent votre propriété) ou d\'une combinaison des deux (en nature et en numéraire).

  • L\'avantage des fonds propres : ils ne doivent pas être remboursés à date fixe et facilitent l\'obtention d\'un crédit.
  • D\'autres fonds propres peuvent également être utilisés, comme ceux d\'associés par exemple.

Moyens extérieurs

De multiples crédits à court ou long terme peuvent vous être octroyés pour compenser le financement.

Les plus courants sont les financements :

  • Des actifs immobilisés
  • Du capital d’entreprise
  • Des garanties

Des aides publiques

Ces aides sont accordées de manière régionale ou fédérale.

Du capital à risque

On entend pas capital à risque : les fonds, les invests, les business angels,... Ceux-ci apportent non seulement du capital à votre projet mais également des réseaux sociaux et des expériences concrètes. Ce capital à risque permettra aux banques d\'être plus confiantes et elles seront du coup moins réticentes à prêter le reste du capital manquant

3. Le plan d\'investissement

Dans le plan d\'investissement nous allons nous poser la question des investissements obligatoires pour faire tourner notre activité, quels sont ces investissements ?

  • Concernant le bâtiment, est-ce un achat, une transformation, un réaménagement, une location ... ?
  • Que devrais-je prévoir au niveau de l\'éclairage, de la peinture, de la création d\'une enseigne,... ?
  • Faut-il acheter du mobilier professionnel ?
  • En terme d\'équipements informatiques, de quoi mon entreprise a-t-elle besoin ?
  • Ai-je besoin d\'un véhicule et de quel type pour mener à bien mon activité ?
  • etc...

Il détaille les investissements obligatoires pour assurer le fonctionnement de l\'entreprise.

Documents à consulter

Un exemple en excel

 Sources consultées :
 
Institut Professionnel des Comptables et Fiscalistes Agréés
Infos-Entreprises, portail d\'information sur la création, la gestion, le financement et le développement de l\'entreprise (pour PME et indépendants)

Brussels Enterprises Commerce And Industry (BEXI)