RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les établissements qui disposent d'un système d'auto-contrôle de la sécurité alimentaire sont plus sûrs. ...
Le chiffre
2,3 millions de victimes
La consommation de sel fait 2,3 millions de victimes par an. Pour éviter les effets...
Une histoire
L'auberge de la Ferme à Rochehaut -sur-Semois
De la ferme au complexe Une gamme pour tous les publics Le souci de...
Epinglé
Marketing 4.0
Marketing 4.0 est le manuel indispensable pour comprendre le marketing "nouvelle...
Astuce
Signer un contrat écrit (bon de commande) reprenant le descriptif du voyage et les...

Recherche

Quand les cybercitoyens prennent le pouvoir

06/07/2017
Google, le géant du Net s'est longtemps intéressé aux e-mails des internautes en proposant des publicités ciblées sur le contenu des e-mails. tout à coup, Google arrêt. Que s'est-il passé ?

Une stratégie publicitaire très pointue

Longtemps, Google a scanné les messages des utilisateurs de son service Gmail. Le but : proposer aux annonceurs publicitaires de communiquer vers des consommateurs à travers des annonces publicitaires personnalisées correspondantes aux centres d'intérêt des contenus présents dans les e-mails.
 
Pour rentabiliser son service d’e-mail, Google a utilisé ses puissants algorithmes pour analyser les e-mails du milliard d’utilisateurs de Gmail et détecter les opinions, les centres d’intérêt et les comportements de consommation des détenteurs d’une adresse @gmail.com. Ensuite, Google proposait aux entreprises de cibler les consommateurs sur base des contenus détestés.

Légal ?

Aux yeux du droit américain, sans doute, car les consommateurs approuvaient les conditions d’utilisation de GMail souvent illisibles et incompréhensibles.

Éthique ?

Nettement moins car la vie privée des internautes était passée en revue par les bots (robots) de l'entreprise et la confidentialité de leurs opinions n'était plus garantie. Pire encore, les internautes recevaient des messages publicitaires ciblés lui incitant à renforcer leurs choix de consommateurs et, à devenir, des consommateurs manipulables à souhait

Les consommateurs ont réagi

Fac e à cette intrusion dans leur vie privée, des consommateurs en Californie ont introduit une class action en 2013. Cette action collective s'est clôturée par un accord à l'amiable balayé mi-mars 2017 par un juge fédéral. Préférant prendre les devants plutôt que d'être condamné par la justice, Google a donc décidé d’envoyer de la publicité ciblée, sur base du contenu des e-mails. Tout n'est pas résolu car Google annonçait dans le même temps qu'il continuait ses publicités ciblées via d'autres sources comme son moteur de recherche ou YouTube.

Un espoir pour l'avenir ?

Face à la pression de consommateurs, Google a préféré cesser cette pratique renforce la capacité de mobilisation, l'empowerment des consommateurs. Si, dans le passé,  les Gafa (ces géants du web que sont Google, Apple, Face-book et Amazon), n'avaient tendance à ne répondre qu’au droit américain et, en conséquence, se permettait beacoup de choses  en matière de non respect de la vie privée; aujourd'hui, des citoyens, à la condition de s’unir, peuvent parvenir par leur pression à servir de régulateurs plus efficaces et rapides que les pouvoirs publics.