RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Un journal scientifique suggère que la consommation de chocolat pourrait stimuler le cerveau et contribuer à l'attribution d'un prix Nobel. ...
Le chiffre
75%
Trois consommateurs sur quatre connaissent une forme d'économie solidaire : l'achat...
Une histoire
Rosebud
Ecrire les mémoires d’un grand homme, un rêve pour un écrivain. D’autant quand ce personnage célèbre ne...
Epinglé
Publicité : tout est-il permis ?
La campagne pour le hamburger Bicky a suscité de nombre réactions dans le public....
Astuce
Une association qui précise dans sa demande que même un montant limité l’aidera,...

Recherche

Peut-on faire confiance aux étiquettes Made-In ?

Le "made-in" consiste à utiliser l'origine d'un produit pour inciter à l'achat. Quoi de plus normal pour un consommateur que d'acheter du vin français, du chocolat belge ou des pâtes italiennes ? Les mentions d’origine se retrouvent sur de nombreux produits, comme l'alimentation ou des produits non alimentaires : vêtements, vélos, produits électroménagers, etc.

Le hic ? Sur internet, en quelques clics,il est possible de commander des étiquettes d’origine du monde entier sans aucune vérification. "Made in Italy", "Fabriqué en France", "Made in Canada", "Made in USA", "Made in Belgium"… et même des mentions régionales comme "Made in Scotland".Le danger est bien réel qu'un vendeur peu scrupuleux utilise une origine fictive.

D'autant que l'indication de l'origine d'un produit n'est pas obligatoire, sauf exceptions comme, par exemple, la viande, l’huile d’olive, les légumes ou les fruits.

Le caractère facultatif n'autorise cependant pas le vendeur à tromper le consommateur. Une étiquette "made-in" est assimilable à de la publicité. Et celle-ci ne peut induire en erreur, ni tromper le consommateur. Mieux encore, la marque doit pouvoir prouver ce qu'elle affirme.