RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
SI vous désirez faire le tour du monde, il faut épargner auparavant ... ...
Le chiffre
-7%
La majorité des consommateurs à revenu modeste sont moins équipés de systèmes de...
Une histoire
Taxer les plus values ?
La taxation des plus-values va-t-elle générer une approche plus progressiste de la fiscalité ?...
Epinglé
De nouveaux services chez Lidl
Lidl poursuit sa transformation. De hard Discounter, il devient un supermarché...
Astuce
Les couleurs froides comme le bleu et le vert accentuent le caractère...

Recherche

Listes de courses vocales

09/02/2019
La grande distribution connaît de nombreuses innovations. Pour preuve, la liste de courses vocale.

Lancée par Carrefour en France et par Albert Heijn et Jumbo aux Pays-Bas, la liste de courses vocales, pilotée par Google Assistant s'implante en Belgique.Cette nouvelle innovation dans le secteur de la grande distribution s'inscrit dans la droite ligne de maîtrise des coûts et du commerce électronique.

La stratégie consiste à capter une clientèle de plus en plus mobile et peu fidèle à travers, notamment, l'automatisation de la logistique, les magasins sans caisses, le commerce en ligne. Mais le plus complexe est de comprendre comment les clients utiliseront les services mis en ligne. D'où la volonté de Colruyt, de tester son application auprès de clients présentant des profils très différents (applications utilisées, habitudes d'achat ...).

La création de listes de courses s’effectue via l’Assistant Google, le logiciel de reconnaissance vocale à qui l’on peut poser des questions et donner des instructions à l’aide de la voix. Google étant en train de développer la version belge de l’Assistant Google, ce test se déroule avec les versions disponibles actuellement en France et aux Pays-Bas.

Les clients qui participent à la phase de test énoncent leurs produits à leur smartphone (ou à tout autre appareil fonctionnant avec l’Assistant Google). Ces produits sont  sauvegardés dans l’app MyColruyt et sur le site de Colruyt.  Plus besoin de noter ou d’encoder les produits, il suffit de dicter sa liste de courses au moment où le consommateur constate un besoin, face à son réfrigérateur ou à son armoire de stockage.

Toutefois, rien ne prouve que la clientèle répondra en suffisance de manière positive à l'offre proposée.  Les expériences du passé, ont montré que les listes de courses ne sont intéressantes que quand elles permettent au consommateur de sélectionner les meilleures offres par enseigne et ne sont pas trop intrusives en évitant de suggérer des produits non souhaités par le consommateur et perçus comme intrusifs. Ce qui n'est malheureusement pas de l'intérêt de l'enseigne qui cherche à fidéliser et donc à augmenter le ticket d'achat du consommateur.

Si Colruyt est la première enseigne belge à proposer ce service, d'autres devraient suivre rapidement. D'autant plus que les listes vocales sont déjà développées dans les pays limitrophes par des enseignes présentes en Belgique.