RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Dire la vérité, c'est bon pour la santé ...
Le chiffre
20%
20% des habitants de la Belgique ne possédaient pas d'ordinateur en 2012 et 21% ne...
Une histoire
Comment faire acheter un produit lors d'une dégustation ? 2eme partie
Dans la technique du pied dans la porte classique,...
Epinglé
De nouveaux services chez Lidl
Lidl poursuit sa transformation. De hard Discounter, il devient un supermarché...
Astuce
Surtout quand le produit est jugé innovant par le consommateur. ...

Recherche

De nouveaux services chez Lidl

12/02/2019
Lidl poursuit sa transformation. De hard Discounter, il devient un supermarché offrant de nouveaux services comme un point d'enlèvement automatisé ou le self-scanning. Mais ces opérations cachent aussi une action promotionnelle originale et une volonté de compresser les coûts.

Point d'enlèvement

En équipant ses premiers magasins du système de casiers de Cubee (bpost), l'enseigne Lidl propose un nouveau service à ses clients. Toutes les commandes placées sur son site de vente en ligne, - son webshop comprend 3800 références  - et celles de sites comme Zalando,  la Fnac ou même les sites de concurrents comme Bol.com (Ahold Delhaize) et Carrefour.

Aujourd'hui, le système développé met 58 casiers à disposition des consommateurs. Après avoir passé et payé sa commande sur lidl-shop.be, le client reçoit un numéro de commande. Il reçoit ensuite un courriel dès que la commande est livrée. Celle-ci doit être retirée dans les 5 jours. Le consommateur utilise alors le code sur la borne du point d’enlèvement pour retirer son achat.

 

Mais l'intérêt de l'outil marketing ne se limite pas à un point d'enlèvement mais aussi à être utilisé comme ressort promotionnel. AInsi, lors du retait d'un achat, le consommateur reçoit une réduction de 20% sur les  fruits et légumes du magasin. Une manière d'encourager le client à visiter le point de vente et à augmenter son ardoise et de compenser les frais de livraison de 2,99 €.

Si l'action de Lidl se limite à quelques points de vente - les 3 premiers concernés sont Evere, Hamme et Ekeren -, en cas de succès, la chaîne envisage d'étendre les points d'enlèvement  à l'ensemble de son réseau. Car Lidl, à travers cette action, vise à renforcer son réseau de supermarchés et promouvoir la complémentarité de sa boutique en ligne, de ses points d’enlèvements et de ses magasins.

Self-scanning

A Leuven, Lidl teste le self-scan auprès de ses clients en parallèle avec des caisses ordinaires. L'objectif est de diriger les petits achats vers ces caisses Aux caisses self-scanning, le client peut payer en espèces ou avec une carte bancaire. Ce test s'inscrit dans une stratégie de réduction des coûts de main d'oeuvre, et, sans doute, une volonté de transformation d'un profil de smart discounter à celui de supermarché et, peut-être, dans le futur, de proposer des magasins automatiques ... comme Amazon ?