RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les enfants ne peuvent ouvrir un compte qu'à partir de 12 ans ...
Le chiffre
29%
Près de trois consommateurs sur dix déclarent avoir déjà réalisé des achats en...
Une histoire
Senseo a changé la façon de boire du café
Douwe Egberts et Philips se sont associés pour lancer un nouveau concept de...
Epinglé
Halles de Biarritz
...
Astuce
Quoi qu'il arrive, rester courtois. Faites une contre-proposition (dans les souks, on...

Recherche

Légende urbaine d'extrême droite

01/01/2020
Quand une "fake news" de Jan Jambon sème la pagaille dans le gouvernement flamand

La fake new

Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) a expliqué qu’il avait "entendu" qu’une famille de réfugiés avait pu s’acheter une maison grâce aux allocations familiales.  

Cette information, publiée par le Tijd,  relayait  le propos tenu par le Ministre Président flamand lors d'une conférence de presse à Hasselt : J’ai entendu l’histoire d’une famille de réfugiés qui a pu s’acheter une maison grâce aux allocations familiales. Ça ne peut quand même pas être le but ?

Décodage

 
Toutefois, cette déclaration relève de la désinformation et de la fake new. Pour preuve, les démonstrations réalisées par De Tijd et le Gezinsbond qui, même en prenant des cas extrêmes (une famille avec 5 enfants et une procédure d'asile de 5 à 10 ans) n'arrivent pas à un montant permettant d'acheter une maison. D’après les dernières données de Statbel, le prix médian d’une maison dans la commune la moins chère de Flandre (Heuvelland, en Flandre occidentale) est de 150.000 euros.
 
De Tijd prend l’exemple "exceptionnel" d’une famille de 5 enfants qui a attendu deux ans avant d’obtenir le statut de réfugié. Il est en effet possible de recevoir ces allocations de manière rétroactive. La famille obtiendrait alors maximum 32.000 euros car des enfants nés avant 2019 reçoivent entre 93 et 259 euros en Flandre. Pas de quoi s’acheter une maison…
 
Le Gezinsbond, la ligue des familles en Flandre, a calculé qu'une famille avec cinq enfants pourrait percevoir au maximum 87.375 euros d'allocations, une somme par ailleurs soumise à de strictes conditions, notamment une rétroactivité maximale de cinq ans et du fait que tous les enfants devraient être inscrits dans l'enseignement secondaire ou supérieur. Mais le montant ne permet que de s'acheter un petit appartement à rénover - encore faut-il pouvoir y vivre à sept - ou, dans certaines régions, une petite maison à rafraîchir. Pour pouvoir atteindre le prix d'une maison, il faudrait une procédure d'une durée de 12 ans à raison de 1.046,4 euros d’allocations par mois. Or la rétroactivité est limitée dans le temps : cinq ans pour une famille dont un membre – au sens large : un des parents, un oncle, une cousine – peut justifier d’un lien avec le marché du travail belge et seulement un an pour les autres..
 
 
Sources : Le Soir et la RTBF