RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Un goût agréable est lié à l'odorat ...
Le chiffre
7%
En matière de modification de l’installation de chauffage central, les...
Une histoire
Ethique et smartphone : Samsung épinglé
Le respect des travailleurs devient un sujet de préoccupation bien réel....
Epinglé
Filiation légitime pour l'alimentation ?
« Suite à un test ADN, le woopper confirme n’avoir aucune filiation avec le Big...
Astuce
Une lumière tamisée favorise certains achats comme des bouteilles de vin à prix...

Recherche

Fake News : les théories du complot toujours présentes

03/05/2020
Les théories du complot ont le vent en poupe et se diffusent bien au-delà des milieux extrémistes.

Des les premières phrases du message, le ton est donné : Une manipulation monumentale à l'échelle de la planète, avec un agenda caché..Car, pour convaincre le grand public de sa crédibilité, le concepteur utilise des arguments fallacieux :

  • Partir de faits réels et concrets
  • Se présenter comme un perpétuel sceptique à qui "on ne l'a fait pas"
  • Décliner sa formation scientifique (!)
  • Apparaître comme un observateur aguerri des manipulations planétaires et spécialiste de la manipulation (!)
  • S'auto-qualifier de victime du système qui subit du harcèlement
  • Utiliser des "sources" officielles sorties de leur contexte ou des sources "mystérieuses"
  • Inviter à partager l'information et devenir ainsi membre d'une communauté en jouant un rôle social altruiste
  • Appeler à la "résistance" face à une autorité toute puissante
  • Jouer sur le sentiment d'impuissance qui donne l'impression d'être à la merci de décisions des autorités qui échappent aux individus. L'auteur de la Fake New annonce à l'individu qu'on le prend pour un imbécile mais que lui, va révéler la vérité. De ce fait, l'individu se sent plus malin et investi d'une mission : celle de devoir partager cette vérité révélée et aider les autres à découvrir cette soi-disant vérité.
Et souvent, la vidéo, virale, bénéficie d'une audience considérable. L'époque du COVID-19 encourage la diffusion des Fake News et des prophéties apocalyptiques.
 
Parmi celles-ci, citons :
  • Bill Gates et le COVI-19. Des posts Facebook et des vidéos YouTube relayés par des militants antivaccins et des milieux d'extrême droite assurent que Bill Gates veut imposer une campagne de vaccination universelle, assortie d'un puçage : implantée sous la peau, la nanopuce permettrait de traquer nos déplacements et d'installer ainsi un mécanisme de surveillance mondiale. Cette thèse complotiste se greffe, comme tant d'autres, sur des faits réels : la Gates Foundation investit massivement dans les vaccins et soutient le développement de patchs dotés de microaiguilles qui permettraient de savoir, dans les pays sous-équipés sur le plan sanitaire, qui a été vacciné. Mais cette technologie ne permet pas de géolocaliser les vaccinés.
  • Bill Gates financerait le développement de vaccins afin de faire baisser le nombres d'humains sur la planète. Ces vaccins seraient utilisés pour "tuer" ou "stériliser" la population !Cette thèse déforme des propos tenus par le milliardaire américain en 2010-2011. Il estimait alors que la réduction de la mortalité infantile suite au développement de la vaccination pouvait freiner de 10 à 15 % la croissance démographique dans le monde.
  • La 5G (et le déploiement récent des réseaux Télécoms) affaiblirait le système immunitaire et permettrait ainsi au virus de se propager. Des études scientifiques infirment cette thèse. Une rumeur, infondée elle aussi, affirme même que les ondes radio 5G ont déclenché l'épidémie.
  • La médiatisation de la crise sanitaire chercherait à empêcher toute manifestation et à préparer le déploiement de l'armée dans les rues, prélude à l'instauration d'un gouvernement totalitaire mondial.
  • Le COVID-19 serait l'arme de destruction massive des Illuminati, cette prétendue société secrète dont le "plan secret" serait l'instauration d'un "nouvel ordre mondial".
  • Le même virus aurait été fabriqué en laboratoire par les chinois. En cause : le blocage des informations par les officiels chinois dans les six premiers jours de l'épidémie et le refus d'une enquête indépendante, tandis que la diplomatie chinoise n'a pas ménagé ses efforts pour que l'on ne parle plus du "coronavirus de Wuhan". Aux Etats-Unis, les milieux d'extrême droite évoquent le scénario d'une arme biologique qui aurait échappé à son inventeur. La thèse d'une fabrication du virus en laboratoire est toutefois rejetée par les scientifiques occidentaux : il est prouvé qu'il n'a pas été transformé par la main de l'homme.
  • Aux États-Unis, la thèse d'un confinement anti-Trump est utilisée lords de rassemblements de mouvements patriotes et nationalistes blancs pour réclamer la fin du confinement, les Démocrates sont ainsi accusés de vouloir maintenir la quarantaine à seule fin d'aggraver la crise économique.
  • La pandémie du Covid-19 viendrait confirmer les interprétations de la prophétie chrétienne de Malachie, selon lesquelles François serait le tout dernier pape de l'histoire ; et celles de la prophétie de saint Vincent Ferrier, selon lesquelles l'heure du Jugement dernier est prévue dans le courant de l'année 2020, le souverain pontife argentin ne devant régner que pendant six ans et demi. Pas de chance pour les diffuseurs de ces prophéties : une fois de plus, la date de la fin du monde est déjà dépassée, puisque Jorge Bergoglio a été élu il y a sept ans et quelques semaines, le 13 mars 2013.
Pour Olivier Klein, le complotisme est un anxiolytique en période de crise et d’incertitudes : "face à l’incertitude, il nous donne accès à une vérité, car s’il y a bien quelque chose de commun à tous les complotistes, c’est qu’ils sont sûrs qu’ils ont raison. Ce faisant, ces théories nous offrent un sentiment de contrôle sur la réalité qui nous entoure, et un moyen d’action. Contrairement à ces imbéciles qui croient aux sornettes du gouvernement, moi, je connais la vérité, peut se dire le complotiste. Enfin, et c’est fondamental, les théories du complot  donnent accès à une communauté. Car il n’est pas écouté par des gens isolés socialement. Il nous offre la possibilité de rejoindre la communauté de ses adeptes. En nous donnant une explication simple, d’une réalité complexe, ce type de personnage apaise notre angoisse, joue le rôle d’anxiolytique.
 
Conclusion : mieux vaut éviter de diffuser une information non vérifiable ou non vérifiée. Ne devenez pas un ultracrépidarien.
 
 
Sources : Le Vif - RTBF