RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Un smartphone n'offre pas toutes les garanties de sécurité pour un virement ...
Le chiffre
60%
60% des consommateurs qui font les soldes achètent des vêtements féminins. ...
Une histoire
Le statisticien et l’ambulance
Avec ou sans rendez-vous, un collègue arrive la mine grave et vous annonce sur un ton...
Epinglé
Tendances alimentaires en Belgique
Le rapport Weber Shandwick constitue une source intéressante pour comprendre les...
Astuce
La musique classique peut limiter les incivilités en matière de respect des règles...

Histoire

Chiot décédé, maître remboursé

05/04/2013
Vous achetez un chien dans un magasin. Celui décède un mois plus tard. Le chenil peut être responsable et amené à indemniser l'acheteur.

Marie achète un joli chiot auprès d’un magasin animalier. Quelques semaines plus tard, ce dernier succombe à la toux du chenil. Marie demande à être remboursée, mais le vendeur refuse catégoriquement. Il précise que l'annexe du contrat de vente reprenant une liste de maladies pour lesquelles une « garantie » est offerte et, malheuresement,  la toux canine n’était pas reprise sur cette liste.

Marie poursuit le vendeur auprès du tribunal de première instance qui l'a déboute mais, la cour d’appel d’Anvers a condamné le magasin à rembourser le prix d’achat et à indemniser Marie des coûts occasionnés par les soins donnés au chiot.

Conclusion : un vendeur professionnel est responsable de fournir un animal en bonne santé. En cas de décès de l'animal, le consommateur pourra récupérer le prix d'achat et les frais occasionnés par les soins mais pas l'animal de compagnie.