RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Si, en rentrant à mon domicile après un achat, je constate une erreur sur on ticket de caisse, je peux toujours me faire rembourser. ...
Le chiffre
14,4%
Selon l'INSEE, les dépenses moyennes alimentaires d'un ménage en France...
Une histoire
Miracle à Lourdes
En ce matin du 18 septembre 1912, Armand et Céleste Lambert, épiciers de leur état, près de Dijon...
Epinglé
Et si l'étude universitaire ne nous disait pas tout ...
Une université américaine s'interroge sur la qualité d'une étude réalisée par...
Astuce
A deux, les choses sont plus faciles si l'un est intéressé, le conjoint doit se...

Recherche

Où sont les pauvres ?

26/04/2013
Très souvent, la pauvreté a été assimilée aux grandes villes. Sans doute, car plus visible mais une étude réalisée par l'Université libre de Bruxelles (ULB) et la KU Leuven, à la demande du Service de lutte contre la pauvreté et de la Politique scientifique fédérale fait apparaître des conclusions différentes. Fini l'époque où la pauvreté n'existait pas à la campagne.

Si la pauvreté et l'exclusion sociales sont bien  présentes partout en Belgique, l'étude intitulée "Pauvreté en milieu urbain et rural" montre que celles-ci quoique plus présentes dans les villes, existent également à la campagne. La part de ménages vivant dans la pauvreté est d'ailleurs même plus importante dans ces zones que dans beaucoup d'autres.

Ainsi, le taux de pauvreté est le plus élevé dans les zones urbaines densément peuplées (22,8%). Mais juste après, on trouve les zones rurales éloignées (15,9%) et les zones rurales (12,7%). Les zones urbaines (11,4%) et les zones intermédiaires (8,8%) apparaissent en dernier dans le classement.

La pauvreté apparaît toutefois moins lourde dans les zones rurales: les ménages qui font partie de la catégorie des 10% les plus pauvres y sont moins représentés. Mais ceux qui sont juste un peu moins pauvres (la catégorie entre 15 et 20% des plus pauvres) y sont sur-représentés.

La pauvreté peut aussi prendre des formes différentes selon sa localisation. Ainsi, les familles pauvres habitant dans des noyaux urbains densément construits ont plutôt tendance à sous-consommer qu'à accumuler des dettes: elles disposent moins souvent de téléphone, GSM, ordinateur, internet ou d'une voiture. Les familles pauvres de la campagne sont plus souvent en possession de ces outils, mais en général leur situation financière est moins bonne.

Enfin, le taux de pauvreté des personnes isolées, des familles monoparentales et des 65 ans et plus est davantage élevé dans les zones rurales que dans les villes.