RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Autant choisir un carburant à taux d'octane élevé qui améliore le rendement énergétique du moteur. ...
Le chiffre
412.397
412.397 articles contrefaits en 2012 ont été saisis pour une valeur de 12.090.422...
Une histoire
Un marchand de meubles et des techniques de vente très agressives
Vendredi matin, Arthur B. reçoit un coup de...
Epinglé
Mieux Manger, Meilleur pour la santé ...
La grande distribution propose depuis quelque temps, aux consommateurs, des produits...
Astuce
Un tempo plus lent conditionne les femmes à apprécier le caractère luxueux et...

Home

La publicité subliminale est dangereuse pour le consommateur
Vous avez répondu
Faux
Bravo, c'est la bonne réponse !
Aucune preuve n'existe. Tout repose sur une rumeur. États-Unis, 1957. James Vicary, conseiller en publicité, déclare qu’il peut augmenter les ventes de n'importe quel produit. Tout simplement en adaptant un dispositif de son invention sur le projecteur d'un cinéma de Fort Lee, New Jersey. Pendant la projection du film, cet appareil lui a permis d'afficher alternativement toutes les 5 secondes les mots « Mangez du pop-corn » et « Buvez du Coca-Cola ». Durée de ces publicités : 3 millièmes de seconde. James Vicary a avoué avoir créé ce canular pour sauver son entreprise qui battait de l'aile. Et les scientifiques ont assailli Vicary de questions. Où est l’appareil de projection utilisé ? Quand l’étude sera-t-elle publiée ? Vicary élude pendant quatre ans. Puis il craque. Au cours d'une interview au magazine Advertising age, il avoue avoir fabriqué l'affaire de A à Z pour attirer l'attention sur son entreprise qui battait de l'aile. James Vicary a avoué avoir créé ce canular pour sauver son entreprise qui battait de l'aile. Et les scientifiques ont assailli Vicary de questions. Où est l’appareil de projection utilisé ? Quand l’étude sera-t-elle publiée ? Vicary élude pendant quatre ans. Puis il craque. Au cours d'une interview au magazine Advertising age, il avoue avoir fabriqué l'affaire de A à Z pour attirer l'attention sur son entreprise qui battait de l'aile. rumeur.