RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
La planète jette la moitié de sa nourriture ...
Le chiffre
61%
L'avantage fiscal constitue un argument pertinent aux yeux de 61% des consommateurs...
Une histoire
McDo offre un sourire
Une communication institutionnelle de McDonald's Belgique...
Epinglé
Métavers : et si l'avenir rose devenait noir
Le projet de Métavers de Méta (Facebook) propose de créer un monde virtuel en 3D...
Astuce
L’évaluation d’un produit ou d’un service n’est pas uniquement liée à ses...

Histoire

Finalement Jean Saint Pierre et Nicole se font servir. Le repas terminé, ils demandent l'addition et paient en argent liquide. Au moment de partir, ils récupèrent les billets et oublient les pièces...

Certains restaurateurs rendent la monnaie en plaçant dans la soucoupe (de bas en haut): les pièces, l'addition et les billets. Un consommateur pressé récupère les billets et oublie les pièces cachées sous l'addition.

D'autres restaurateurs, parfois les mêmes, abusent le consommateur en proposant une carte de vins pas toujours très claire. Ainsi, si le client commande un bordeaux à 6,69 euro la bouteille, il reçoit une facture de 13,38 euro la bouteille. Ce n'est qu'en vérifiant sur la carte que le consommateur constate qu'il s'agit d'une demi-bouteille. Mais l'indication figurait en petits caractères.

Il convient de vérifier systématiquement l'addition, les prix pratiqués (au besoin redemander la carte), la monnaie rendue. Avant de consommer, le consommateur peut demander que la bouteille de vin ou d'eau soit débouchée devant lui pour s'assurer de l'adéquation entre le vin (ou l'eau) annoncé, le contenu de la bouteille et le prix payé.