RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Une étude mesure l'opinion de 400 consommateurs belges (code de 1 à 5) à propos d'une marque de lessive. L'univers d'enquête est constitué par ...
Le chiffre
38%
38% des consommateurs à revenu modeste rencontrent plus souvent que les autres...
Une histoire
Les hommes s'intéressent à la mode, les femmes s'en inquiétent.
La mode masculine évolue. Les hommes utilisent un...
Epinglé
Le sapin de Noël, une success story mondiale
D'où la tradition du sapin de Noël provient-elle ? Découvrez sa décoration...
Astuce
Une baisse de prix en % est perçue comme supérieure qu’une même réduction...

Histoire

Une pyramide de coupons-réponses

15/08/2012
C’est en constatant, ce matin de juin 1919 que les coupons réponses internationaux que les clients joignent à leur commande pour payer l’objet de l’achat et son transport, coûtent moins cher que leur valeur faciale que Charles PONZI, citoyen américain, décide d’acquérir en grand nombre ces coupons-réponses.

Si en théorie le système devait être rentable, en pratique, il ne l’est guère. Car, après avoir déduit les frais de change, de transaction, d’expédition et autres, Charles PONZI s’aperçoit qu’il ne lui reste rien.Déçu il pense abandonner son idée quand, en en parlant autour de lui, il constate que de nombreuses personnes veulent investir dans son entreprise. Et il promet des rendements élevés grâce aux coupons réponses. Et il paie les premiers investisseurs mais le doute s’installe et Charles PONZI est arrêté et condamné pour escroquerie.

 

Le système pyramidal repose sur le fait que Charles PONZI se sert des capitaux des derniers investisseurs pour payer les intérêts des premiers. Pour le système perdure, il suffirait en théorie de trouver de nouveaux gogos. Mais, et c’est la loi du genre, il en faut de plus en plus jusqu’à ce que tout le monde ait souscrit. C’est pourquoi, au bout d’un certain temps, le système pyramidal s’effondre toujours. Et que de nombreux participants sont escroqués.

S’abstenir en n’oubliant pas que participer à un système pyramidal est passible de condamnation pour complicité.

Duplicate entry '0' for key 'PRIMARY'