RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Une ambiance sonore d'accordéon à côté de produits de terroir français augmente leurs ventes ...
Le chiffre
54%
Un consommateur sur deux n'envisage de souscrire à l'épargne solidaire que si le...
Une histoire
Une sécurité à toute épreuve
Dirk et Marjan V. viennent d’emménager dans une nouvelle construction. Cette fois,...
Epinglé
Noël en Alsace
L'Alsace est souvent perçu comme le berceau des marchés de Noël, eux-mêmes issus...
Astuce
Faire le tour du marché et comparez les prix. S'ils sont identiques, c'est que les...

Histoire

Fraude fiscale : le grand nettoyage commence

15/10/2012
Quand la Suisse et le Luxembourg décident de faire le ménage, les fraudeurs belges risquent de vivre des jours difficiles.

C'est l'écho qui l'annonce dans une vaste enquête : Les Belges ayant caché leur patrimoine à l’étranger vivent des jours difficiles. Selon nos informations, le gouvernement suisse s’apprête à sortir dans les semaines qui viennent un document contraignant qui forcerait les clients à régulariser leur situation fiscale. Le Luxembourg renforce également ses directives en ce sens.

Pour preuve, l'écho constate que les tentatives de régularisations fiscales augmentent en Belgique . Et la concurrence semble de mise entre les différentes banques pour capter ces montants complémentaires. Et l'écho de constater que certains accusent les grands établissements d’être moins regardants sur l’origine des fonds qu’ils reçoivent. Ceux-ci se retrancheraient derrière une entorse à la loi sur le blanchiment actée en 2007.

Pour les cas plus difficiles, ceux qui ne peuvent régulariser sans risquer une poursuite pénale, les banquiers suisses et luxembourgeois sont toujours enclins à sortir leur boîte à idées. Délocalisations, envois des fonds à l’autre bout du monde ou même faux divorces, tout est bon pour sauver le client et sa fortune… tant qu’elle ne nuit pas à la réputation de la place financière où ils ont élu domicile.


 

 
Duplicate entry '0' for key 'PRIMARY'