RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
La variable âge est une variable métrique. ...
Le chiffre
9%
Les consommateurs à revenu modeste consultent plus volontiers (9%) un(e)...
Une histoire
Le statisticien et l’ambulance
Avec ou sans rendez-vous, un collègue arrive la mine grave et vous annonce sur un ton...
Epinglé
Métavers : et si l'avenir rose devenait noir
Le projet de Métavers de Méta (Facebook) propose de créer un monde virtuel en 3D...
Astuce
Organiser des achats groupés de produits ou de services avec d'autres consommateurs...

Recherche

Tourisme au temps du COVID : et après ?

31/12/2020
L'économie touristique connaît avec la pandémie du COVID-19 de nombreux changements dans les comportements des consommateurs. Les professionnels du secteur du voyage adaptent leurs offres.

2022, année du changement ?

Fin de l'époque du "Workation" qui associe vacances et télétravail. Ce concept qui s'est développé avec la pandémie disparaitrait au profit des vraies vacances qui permettent au touriste de décrocher pendant celles-ci ? Pas si sûr avec les interventions des autorités qui affirment leur volonté de prolonger le travail à distance.Mais rien n'est encore joué. La preuve avec les tendances des années précédentes qui se confirment et de nouvelles tendances qui apparaissent.

Confirmation des tendances antérieures

Bien évidemment les tendances constatées les années précédentes se confirment :

  • Sécurité avant tout
  • Last minute
  • Slowtourisme
  • Tourisme de proximité quand les contraintes empêchent de partir au loin.
  • Voyages d’affaires prêts à décoller.
  • Tourisme durable et retour à la nature "wilderness", avec offre foisonnante d’hébergement insolite, excursions et hiking en forêt, tyrolienne, activités nautiques, glamping et yourtes. Prise de conscience écologique, consommation responsable, voyage en train et en vélo, bilan carbone exquis, compensation CO2 et respect total de la planète
  • Tourisme de santé "wellness", avec soins thérapeutiques dans les spas, massages, nutrition, yoga.
  • Revanche par le voyage, "revenge travel", un exutoire qui consiste à mettre les bouchées doubles pour compenser le confinement lié à la pandémie.

Les nouvelles tendances 2022

De nouvelles tendances apparaissent confortant l'impression que l'être humain demeure un animal social :

  • Friendcation ou le désir de passer des vacances entre amis n'a jamais été aussi tendance.
  • Trip stacking, ou possibilité de réserver un voyage alternatif pour remplacer l'annulation du voyage réservé initialement.C'est pourquoi les compagnies aériennes et les Tour opérateurs proposent des conditions d'annulation très avantageuses.
  • Surtourisme : Plus de touristes en vacances pendant les congés annuels.
  • Plaisir et héliotropisme. En présence du soleil, la tendance à tomber le masque sera bien présente, surtout, si l'immunité collective apparaît.
  • Consommation avertie. Le consommateur en quête de bonnes affaires va s'orienter vers une offre meilleure et moins chère qu'une offre plus chère et moins intéressante. la semaine au Maroc dans un 5 * vol compris aura plus de succès que l'offre locale dans un gîte 2 épis au cœur de l'Ardèche.
  • Noworkation. Le souhait de partir juste en vacances sans travailler va se confirmer. Le travail à distance reste à domicile.
  • Nostaycation. Les congés se traduisent par la volonté de ne pas rester en place et de se déplacer pour faire du tourisme d'un jour hors de chez soi.

 Toutes ces tendances encourageront les professionnels à adapter leur offre.Et là aussi, des modifications apparaissent :

  • TikTok, le réseau social incontournable. Sa base d’utilisateurs se démocratise et ne se limite plus aux jeunes de 12-20 ans. Si ceux-ci demeurent la base importante d’utilisateurs de la plateforme, ce sont les 30-55 ans qui forment le segment en plus forte croissance. Un potentiel marketing important pour le storytelling et le marketing de contenu ludique.
  • SEO, Search Engine Optimization. Les recherches sur Google qui utilisent les termes "Près de chez moi", "Near Me", ont doublé en 2020 et augmenté de 91% en 2021. D'où l'intérêt d'optimiser le contenu du site web de l'entreprise avec des mots-clés adaptés et distinctifs.
  • Disparition des données collectées auprès des tiers. Les applications de jeu, de météo, ou de médias sociaux ne peuvent plus capter les données sur leurs utilisateurs qui ont décliné l'option. Les marketeers qui utilisent le reciblage risquent devoir leurs possibilités s'amoindrir. D'où la nécessité de développer une stratégie de marketing relationnel qui facilite la collecte de données primaires. (newsletters, courriers personnalisés, etc.).
  • Instagram VERSUS Facebook. Facebook n'est plus le réseau social incontournable.Instagram représente une plateforme visuelle importante pour bon nombre d'opérateurs touristiques en matière de développement de l'expérience-client : messagerie, storytelling, collections, vidéos, etc.
  • Réservation via les OTA (Online Travel Agencies). Pendant la pandémie, les réservations en direct ont connu un développement spectaculaire suite au tourisme de proximité. La volonté de voyager en dehors du pays d'origine va renforcer le poids des agences en ligne dans les réservations.
  • Réalité mixte. Le secteur touristiquepropose une visite virtuelle afin d'encourager les touristes à visiter la destination réelle. Le Louvre, par exemple, offre une expérience virtuelle aux utilisateurs de casques VR HTC Vive, comme celle de voir la Joconde de près, mais aussi d'explorer les histoires qui se cachent derrière la peinture.Le Métavershttp://mvconsult.be/?mode=document&iddoc=7171&m=4&sm=5 n'est pas loin.
Quoiqu'il en soit, le secteur touristique ne réussit se relance qu'en tenant compte des comportements de ses publics cibles.