RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
L’augmentation du volume musical d’un fond sonore augmente le temps passé par les clients dans le magasin ...
Le chiffre
42%
Les consommateurs à revenu modeste déclarent moins souvent posséder un animal...
Une histoire
Les contrefaçons de textile représentent 10% des saisies
Contrefaçon : Les contrefaçons de textile viennent en...
Epinglé
Prévenir les risques de dissémination en Antarctique
Préserver l’environnement dans une région non habitée comme l’Antarctique...
Astuce
Une dénomination de qualité supérieure peut donner l’illusion d’améliorer la...

Recherche

L'Alsace est souvent perçu comme le berceau des marchés de Noël, eux-mêmes issus d'une tradition germanique. La fête de Noël dans cette région s'intègre dans les traditions des plus anciennes.

Une tradition européenne

Comme dans de nombreuses régions d'Europe centrale et du nord où les hivers sont rigoureux et où l'on attend avec impatience le retour progressif de la lumière, Noël revêt en Alsace une importance particulière et ce depuis le Moyen Âge.

L'arbre bleu des commerçants strasbourgeois
Ici, le cycle de Noël dure près de 6 semaines. Il s'ouvre le 11 novembre avec la Saint Martin, lorsque les enfants défilent avec des lanternes, et se clôt avec l'Épiphanie, le jour des Rois, le 6 janvier.

Certaines traditions de Noël connues dans le monde entier sont nées ici, entre Vosges et Rhin. Cependant, dans ce domaine comme dans d'autres, l'Alsace est avant tout une terre de rencontres où les traditions se sont développées, adaptées ou modifiées.

Les commerçants strasbourgeois fêtent Noël

La crèche, la mise en scène de la naissance du petit Jésus

Au Moyen Âge, on trouve des drames liturgiques mettant en scène la Nativité avec des êtres vivants. La plus fameuse manifestation date de 1223 au Greccio (Italie). En Alsace, cesWihnàchtsspieler sont courants depuis le 15ème siècle.

Des mises en scènes composées de figurines mobiles apparaissent dans les églises et la première crèche domestique mentionnée à Strasbourg est celle de l'Ammeister (maire) Peter Schott au 15ème siècle. Mais ce n'est qu'à partir du 19èmesiècle que les crèches ornent couramment les foyers catholiques. Elles se diffusent à tel point que les protestants l'adoptent dans la première moitié du 20ème siècle.

La crèche alsacienne
Les crèches peuvent aussi être imprimées sur du papier à découper. Ces compositions sont popularisées par l'imprimeur Wentzel à Wissembourg à partir de 1851. En Alsace, la tradition est de laisser la crèche en place sous le sapin jusqu'à la Chandeleur et de n'y placer le petit Jésus que dans la nuit du 24 au 25 décembre.

La petite année, S Klëëne Johr 

Le cycle de l'Avent, les 4 semaines qui précèdent Noël, constituent une période à part en Alsace, mais c'est encore plus vrai des douze jours qui séparent Noël de l'Épiphanie, soit du 25 décembre au 6 janvier, et que l’on nomme la petite année.

Autrefois, on pensait que la frontière entre les vivants et les morts s'amenuisait durant cette période de l'année. Il existait de nombreuses superstitions et interdits à respecter pour repousser les mauvais esprits. Ainsi, était-il strictement interdit de filer sous peine de porter malheur à un proche.

On pensait aussi que chacun de ces douze jours symbolisait un mois de la nouvelle année. Plusieurs usages avaient alors cours pour tenter de prédire le temps de l’année voire d’influer sur les récoltes à venir.

La couronne de l'Avent, attendre Noël, à la lueur de la bougie

Si la coutume de décorer les intérieurs de branchages verts est documentée depuis le Moyen Âge, l'installation de couronnes de l'Avent dans les églises et foyers alsaciens n'est pas très ancienne.

La couronne de l'Avent, symbole de l'attente de Noël

La couronne de l'Avent trône sur chaque table de fête dans l'attente de Noël

La couronne de l'Avent, version biscuits
La couronne de l'Avent ou Àdvantskrànzest une tradition d'origine protestante inventée par Johann Wichern dans les années 1830 à Hambourg. Ce directeur d'institution pour enfants défavorisés, le Rauhe Haus, a l'idée de faire patienter les enfants en allumant une bougie par jour du 1er au 23 décembre.

La couronne de l'Avent, comme nous la connaissons aujourd'hui, faite à partir de branches (sapin, épicéa, houx, laurier) avec les quatre bougies allumées successivement chaque dimanche avant Noël, se développe autour de 1860. En Alsace, la première mention date de 1894,mais la coutume se répand surtout dans l'entre-deux-guerres. Inventée en Allemagne, elle a pour objectif de faire patienter les enfants d'un orphelinat impatients de recevoir des cadeaux à la fête de Noël.