RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les belges ne consomment pas tous les mêmes légumes. ...
Le chiffre
38%
38% des consommateurs à revenu modeste rencontrent plus souvent que les autres...
Une histoire
Une sécurité à toute épreuve
Dirk et Marjan V. viennent d’emménager dans une nouvelle construction. Cette fois,...
Epinglé
Fake news et Fake Quotes
Donald Trump a popularisé les fake news. Sa fille Ivanka s'essaye aux fausses...
Astuce
Un vendeur peu accroître l’attractivité d’un produit en faisant croire qu’il...

Histoire

Couponning : marché en saturation ou mutation ?

15/08/2012
Le marché du bon de réduction se modifie. Pour capter les consommateurs les plus réticents, les magasins tendent à mieux cibler les remises, proposer un accompagnement pédagogique ou offrir une meilleure qualité

Quatre clés gagnantes

  • Mieux cibler et personnaliser les offres.
  • Simplifier l'utilisation des coupons.
  • Offrir des coupons dont la valeur est jugée avantageuse par le consommateur
  • Éduquer le consommateur

Fréquence d'utilisation

Lorsque vous faites vos courses,  utilisez-vous les coupons, c'est-à-dire les bons de réduction valables en caisses ?

  • 25 % Jamais
  • 14 % Rarement
  • 34 % De temps en temps
  • 14 % Souvent   

Après une fulgurante ascension au cours des années 90, les coupons de réduction semblent avoir atteint un palier ces cinq dernières années. Des millions de coupons investissent les boîtes aux lettres, les pages de magasines ou les rayons de supermarchés. Si le chiffre est impressionnant, il stagne depuis 1997. Plusieurs facteurs expliquent cette stagnation :

l'accélération des programmes de fidélisation du type Carte Delhaize, Cora ou Carrefour qui ont entraîné un transfert de budget promotionnel des industriels.

Effet de saturation car les offres sont pléthores et indifférenciées. Par extension, les consommateurs jettent sans discernement tout ce qu'ils trouvent dans leur boîte aux lettres.

Un rejet constant

Même si les consommateurs sont loin de rejeter la pratique, beaucoup sont réfractaires tant au mode de fonctionnement des coupons – le consommateur oublie de l’utiliser, refuse de modifier sa liste de courses pour profiter des bons de réduction ou recherche des coupons qui correspondent mieux aux produits ou aux marques qu'ils achètent habituellement – Les offres de remboursement sont aussi perçues comme trop compliquées ou contraignantes.

Solution

La solution passe par plus de simplicité et de pertinence sur la nature des offres proposées et sur leur mode de distribution.

Bien cibler l'offre

Pour capter ce consommateur réticent, il existe pour les enseignes des moyens de rebondir. Ainsi, différentes analyses montrent que des consommateurs fidèles à une enseigne sont davantage équipés d’une carte de leur magasin et lisent davantage les prospectus.

De plus, un meilleur ciblage de l'offre par l’émission de bons de réduction personnalisés correspondant à leurs goûts et aux habitudes de consommation.

D’autres entreprises ciblent plus spécifiquement les remises aux clients par des bons offerts en fonction des comportements d'achat. D’autres entreprises s’orientent vers des techniques de couponing plus qualitatives et moins orientées vers des stratégies de volume.

L’avenir nous dira s’il s’agit d’une saturation du marché ou d’une mutation.