RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Un bon échantillon doit constituer, au moins, 1 % de la population totale ...
Le chiffre
>50%
Pendant les soldes d'été, la majorité des achats concerne les vêtements et les...
Une histoire
New B invite les citoyens à participer à la création d'une nouvelle banque coopérative
Quand 60 organisations du...
Epinglé
Buffl, the mobile survey as design tool
Comment encourager une cible à participer à une enquête. Une application veut...
Astuce
Éviter de coûteuses vacances (1.800 €/an) permet d'économiser 19.811 euros...

Histoire

Les hommes s'intéressent à la mode, les femmes s'en inquiétent.

01/10/2012
La mode masculine évolue. Les hommes utilisent un langage vestimentaire nouveau qui devient souvent difficile à comprendre par les femmes.

Par tradition, les femmes se sont souvent chargées des achats vestimentaires de leur compagnon et des enfants. Chaque catégorie professionnelle masculine développait ses propres codes, faciles à décoder : costume, cravate pour les cadres, les dirigeants d'entreprise et hommes d'affaires, banquiers en chemise blanche et cravate classique, jeans pour les étudiants. Même les artistes étaient rapidement identifiés par leurs vêtements. Facile dès lors de superviser les achats de la tribu familiale.

Aujourd'hui, les hommes s'émancipent et le vocabulaire se modifie. Finies les bases de la culture vestimentaire masculine comme le costume, la chemise, la cravate, les souliers, les chaussettes, la casquette, le chapeau. La customisation et les accessoires apparaissent. Si chez les plus traditionnels, le classicisme est de mise, d'autres hommes recherchent la mode décalée, l'ironie à travers les accessoires. Le vêtement devient polysémique : bermuda à tout va, micro-perforé, depuis les vêtements jusqu’aux accessoires, tunique (modèle revival western en coton), chemises blanches, vestes légères, pantalons à plis avec un beau détail comme des libellules brodées sur pantalon blanc ou petit twin-set en maille milk-shake framboise. Et pourquoi pas un homme déguisé en champ de fleurs ?

Pas évident pour une femme de s'y retrouver face à cette libération vestimentaire, sport dans lequel elles excellent depuis des années !