RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Une odeur agréable développe les comportements altruistes ...
Le chiffre
48%
Trois consommateurs sur quatre (75%) connaissent les produits issus du commerce...
Une histoire
Un faux testimonial
Hello! About two weeks ago, I ordered two watches. A Rolex Daytona, and a Vacheron Constantin. I...
Epinglé
La Customer Centricity
Développer une stratégie centrée client pour augmenter la satisfaction du client :...
Astuce
Sur un site web, une musique rapide favorise la mémorisation ou l’attention mais...

Histoire

10 ans pour conquérir un nouveau milliard de consommateurs

11/11/2012
Un défi que s'est lancé, il y a 2 ans, le PDG de la société l'Oréal. Comment : en transformant des mots comme rides, cernes, pores dilatés en maux à traiter !
Et pour y arriver, les entreprises occidentales mettent les moyens en recherchant des marchés à taux de croissance élevé.

Les pays émergents : un marché potentiel 

 

Les marchés potentiels se localisent aujourd'hui en Asie ou en Amérique latine. Après avoir inauguré sa première usine en Indonésie, début novembre 2012, la firme affine sa stratégie marketing. Ainsi, en étudiant le marché, l'Oréal a analysé les différences génétiques des consommatrices indonésiennes et leurs comportements en matière de beauté et de soins. Une nécessité car la recette d'un produit de beauté ne peut être identique de par le monde mais nécessite des adaptations locales en fonction des types de peaux, de cheveux, du climat, de l'intensité du soleil ou du degré d'hygrométrie de chaque région.
Les études de marché, plus de 100.000 par an interrogent des consommatrices. pendant plus de 90 minutes, elles décrivent très précisément leurs pratiques de beauté et d'hygiène : produits utilisés par elle et la famille, besoins à satisfaire, inquiétudes face aux produits et à leur beauté. Ainsi, on apprend que les indonésiennes, qui recherchent une peau lisse et uniforme, se méfient des tâches provoquées par les UVA.
 

Les pays émergents : une source de nouveautés et de mondialisation

Aujourd'hui, les marchés émergents ne représentent pas seulement des marchés mais aussi des sources d'innovation pour de nouveaux produits. Tel est le cas de la BB CREAM - Blemish Balm qui connaît un succès croissant dans les pays occidentalisés. Cette crème d'origine allemande sert à camoufler les rougeurs et à protéger la peau du soleil après une intervention. Malgré son intérêt, elle ne connaît aucun succès commercial jusqu'au moment où une célébrité coréenne annonce une utilisation importante du produit. Depuis 2011, la crème est commercialisée par Garnier en Europe.

Aujourd'hui ce sont les crèmes antitaches, - "Blanc Pureté" de Chanel, "Dior Snow", Shiseido "White Lucent", Lancôme "Blanc Expert" -, une obsession asiatique pour une peau au teint immaculé, qui conduit les pays occidentaux à lancer un produit devenu dès 2011 une des meilleures ventes en France.

Même le rayon des shampoings n'est pas en reste.  Ainsi, l'Oréal a conçu un produit pour les Brésiliennes grandes amatrices de lissage : le shampoing pour cheveux abîmés Elsève Total Repair 5. EN 2011 : 140 millions d'exemplaires ont été vendus de par le monde.

Derrière toutes ces évolutions, se dessine la globalisation et une évolution sans précédent. L'information y circule de manière très rapide entre les populations et change les habitudes. Et, il n'est plus possible de classer distinctement les types de peau. Une migration culturelle est en cours ! Phénomène étonnant surtout quand les marques l'utilisent pour doper leur potentiel de vente.