RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les bagages font augmenter la consommation de carburant ...
Le chiffre
15,3%
Les dépenses alimentaires des ménages en Belgique atteignent, en moyenne, 15,3% de...
Une histoire
Chaque entreprise de logiciels perd plus de 30% de son chiffre d'affaires à cause de la contrefaçon.
Chaque entreprise...
Epinglé
Fake News : comment la fabrique du mensonge fonctionne-t-elle ?
Les fake news ont envahi notre quotidien. ...
Astuce
Acheter des fruits ou légumes directement chez le producteur. Une belle rencontre et...

Histoire

Un centime plus un centime

15/08/2012
Chaque année, lorsqu'il calcule les intérêts que lui rapporte son compte d'épargne, Jan D. Little reste perplexe devant la complexité du mode de calcul des intérêts. Prime de base, prime d'accroissement, prix de fidélité, date valeur, date de dépôt, date de retrait, tout cela le rend sceptique. Et si un jour la banque profitait du mode de calcul pour grappiller centime après centime auprès de chaque client, des intérêts

Et c'est exactement la mésaventure qu'une banque a connue, il y a quelques années, lorsqu'un de ses clients a déposé plainte en constatant qu'une erreur de 5 centimes était apparue lors du calcul des intérêts.

Et à raison d'ailleurs. La banque a rapidement contrôlé le montant des intérêts payés non seulement pour ce compte mais aussi pour les comptes de tous les clients et a constaté qu'un employé avait développé une procédure informatique lui permettant de détourner une somme à chaque fois modeste mais à terme importante. Grâce à un client râleur, la banque a découvert une faille dans son système qui a permis d'attraper le membre du personnel indélicat.

Aujourd'hui toujours peu de clients vérifient les intérêts payés car la confiance existe. Et les banques ont depuis longtemps développé des procédures de contrôle qui empêchent les détournements. En espérant que celles-ci restent suffisantes pour lutter contre les escrocs.