RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Un smartphone n'offre pas toutes les garanties de sécurité pour un virement ...
Le chiffre
45%
En Belgique, le nombre d'internautes effectuant des achats en ligne a doublé en cinq...
Une histoire
Même les points de vente virtuels utilisent les sens
Créer une ambiance virtuelle pour contrebalancer la liberté...
Epinglé
Le sport connecté
Faire du sport, c'est bon pour la santé. Mais quand celui-ci utilise des bracelets...
Astuce
Laisser le libre choix au consommateur de cliquer ou non sur un bouton augmente le...

Histoire

Adolf Hitler : un faux monnayeur

15/08/2012
Si l’histoire se souvient du dictateur Adolph Hitler et de ses méfaits qui ont inspiré horreur et dégoût, ses activités de faux monnayeur sont sans doute moins connues du grand public.

Quand le 15 mai 1945 l’Intelligence service anglaise et le service secret américain ont découvert 23 cercueils contenant des billets de banque, des livres sterling et des dollars, ils ont été particulièrement surpris mais soulagés. Car depuis 1943, des faux billets circulaient au départ de la Suisse, du Portugal, de Suède et d’autres pays. Et le faussaire a été rapidement connu après l’arrestation d’un espion allemand qui transportait une valise de faux billets : l’Allemagne, elle-même fabriquait des faux billets. Et ce n’étaient pas les spécialistes de la Reichbank qui étaient chargés de ce travail car ils avaient refusés d’imprimer de la fausse monnaie mais des prisonniers de droit commun sous la direction de Bernhard Kruger.

Les faux billets d’Hitler avaient plusieurs destinations. Tout d’abord, les billets les mieux imités servaient à payer les achats de l’Allemagne dans les pays neutres ou à être expédiés en Angleterre pour créer une crise monétaire. Ensuite, les billets de bonne qualité servaient à payer les renseignements achetés dans les pays occupés. Enfin, les moins bien imités devaient être parachutés par avion au dessus de l’Angleterre pour créer l’anarchie dans la population.

Le plan imaginé par Hitler n’a pu se réaliser suite à la perte de la maîtrise du ciel par la Luftwaffe (l’aviation militaire allemande) et la défaite de l’Allemagne nazie. Et cette arnaque est d’autant plus choquante qu’il a été réalisée par un état alors que la mission de celui-ci est de défendre les honnêtes gens.