RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les biais dus aux non-réponses peuvent être éliminés en augmentant la taille de l'échantillon ...
Le chiffre
4,70%
Les dépenses de santé moyennes d'un ménage atteignent 4,7% ...
Une histoire
Prédire les déplacements futurs du consommateur grâce au téléphone portable
La technologie prédictive va-t-elle...
Epinglé
Quand les cybercitoyens prennent le pouvoir
Google, le géant du Net s'est longtemps intéressé aux e-mails des internautes en...
Astuce
L’écoute de musique de Jazz ou de la Pop conduit à consommer plus d’alcool,...

Histoire

Les alcools contrefaits : de gros gains pour détruire la santé

15/08/2012
II existe beaucoup de contrefaçons dans le domaine des alcools, qui cumule les marques à forte notoriété et fortes taxes. Le manque à gagner est considérable : rien que pour le cognac, le préjudice financier est estimé à 500 millions de francs par an uniquement en Asie.

Premier secteur à avoir lutter activement contre la contrefaçon, il a donc permis d'obtenir en France le droit de propriété le plus sévère du monde par le fait des jurisprudences.

Les formes de contrefaçon sont les suivantes :  

  • Reprise d'une partie du nom, du logo ou de la dénomination
  • Reprise de la forme de la bouteille protégée car déposée
  • Apparence de l'étiquette car le contenu n'est pas protégeable
  • Délit de remplissage de bouteilles vides authentiques par des substances douteuses qui trompent l'acheteur par leur aspect extérieur

Les pays contrefacteurs pratiquent aussi la méthode « du transvasement », c'est-à-dire qu'ils transvasent l'alcool de leur fabrication dans des bouteilles de marque qu'ils ont récupérées. Cette forme de contrefaçon est surtout présente dans les pays où la consommation d'alcool est très élevée et où l'alcool est un produit de luxe à savoir, en Asie du sud Est, Inde, Malaisie, Taiwan et dans les pays de l'Est depuis la chute du communisme.

Les risques encourus pour votre sécurité

Pour le consommateur, le risque encouru est varié : soit le liquide peut être sans saveur, soit dangereux voir mortel, comme ce fût le cas en Russie en 1994 où 53 000 personnes sont mortes pour avoir bu de l'alcool frelaté.

En France, le « transvasement » est extrêmement rare car le consommateur est plus éduqué, les marques sont plus présentes et les contrôles plus fréquents.

Recommandations et réflexes à adopter pour se protéger

  • En Europe, il faut être méfiant face aux alcools vendus à des prix inférieurs à la normale et procéder à des vérifications auprès de connaisseurs avant d'acheter.
  • A l'étranger, et plus particulièrement dans les pays à risque, il est conseiller soit d'acheter dans les boutiques « Duty Free », soit dans les magasins spécialisés. De plus, il faut faire attention aux bouteilles vendues dans les night clubs et les bars et exiger que les bouteilles soient ouvertes devant soi.

Source

www.unifab.com

La lutte contre la contrefaçon, Éditions Comparativa,  Droz

Lutte contre la contrefaçon : enjeux, nouveaux moyens d'action et guide pratique Ministère de l'Économie, Direction de la Communication

La contrefaçon, B Patrick, Que sais-je ? PUF

Protection et valorisation des marques de fabrique, de commerce ou de service  Y Saint Gal, Éditions Delmas

L'imitation servile des produits, Golaz, Editions Groz

La répression pénale de la contrefaçon, F Besse, Éditions Droz

Faux ou Vrais, D Brodbek et JF Mongibeaux, Hors Collection, Presse de la Cité

Chic et toc, D Brodbek et JF Mongibeaux,  Balland (existe aussi en livre de poche)

Experts et faussaires : pour une sociologie de la perception, C Bessy – Éditions Metaillié