RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
SI vous désirez faire le tour du monde, il faut épargner auparavant ... ...
Le chiffre
100.000 tonnes
En 2011 plus de 100 000 tonnes de déchets électriques ont été jetés en Belgique....
Une histoire
Pour les chasseurs de tendances, 2013 sera l'année du marketing 3.0
Les prédictologues de tout poil ont publié leurs...
Epinglé
Mieux Manger, Meilleur pour la santé ...
La grande distribution propose depuis quelque temps, aux consommateurs, des produits...
Astuce
Au-delà de 100, un prix qui se termine par 9 n’exerce plus d’effet sur le...

Recherche

Quand une banque fait du marketing autrement

25/07/2018
Une paix durable ne peut être atteinte que si les grands groupes de population trouvent des moyens pour sortir de la pauvreté. Le microcrédit est un de ces moyens. Le développement par le bas sert aussi à faire progresser la démocratie et les droits de l’homme.

Cette déclaration du président du Comité Nobel norvégien, Ole Danbolt Mjøs,  a conduit la Grameen Bank, institution de micro-finance du Bangladesh et son fondateur, Muhammad Yunus, à devenir les co-bénéficiaires de 2006 du prix Nobel de la paix. Le prix a constitué un moment symbolique fort dans l’effort mondial de réduction de la pauvreté, comme précisé dans les objectifs du développement des Nations Unies pour le Millénaire.

Éradiquer la pauvreté est sans doute le plus grand défi pour l’humanité. Davantage d’individus au bas de la pyramide devraient disposer d’un pouvoir d’achat plus élevé et atteindre le niveau intermédiaire.Pour réussir ses défis, la Grameen Bank favorise les échanges au sein de la communauté et veut même changer la vision de la finance mondiale. « New York est la capitale mondiale de la banque. Dans ces gratte-ciels construits par New York, ils contrôlent la finance mondiale. Ce que j'ai signalé, c'est qu'ils font des opérations bancaires avec le monde, mais ils ne font pas de transactions bancaires avec les voisins. Nous sommes ici pour montrer qu'il n'y a rien de mal à faire des opérations bancaires avec des voisins. Nous espérons donc que nous allons créer une certaine confiance en eux. Si nous changeons l'esprit des banques, le monde entier va changer », telle était la déclaration de Muhammad Yunus, lors de l’inauguration du quartier général new-yorkais de la banque.

Au quotidien, la banque a développé une approche communautaire qu’elle propose à chaque membre de celle-ci. Cette approche se présente sous la forme d’une charte imagée autour de 16 idées forces :


Nous appliquons les 4 principes de base de Grameen Bank - Discipline, Unité, Courage et Hard Work - dans tous les domaines de la vie. 
Nous apportons prospérité à nos familles.  
Nous faisons pousser des légumes toute l'année.Nous les mangeons et vendons le surplus. En saison, nous plantons autant de semis que possible
 
Nous privilégions un noyau familial conservons de taille modeste, nous . minimisons nos dépenses, nous veillons à notre santé.
Nous cultivons nos légumes toute l'année. Nous les mangeons et vendons le surplus.
Nous éduquons nos enfants et veillons à ce qu'ils gagnent leur vie pour payer leurs études.  Nos enfants bénéficient toujours de la meilleure hygiène et nous conservons l'environnement propre.


Nous construisons et utilisons des latrines à fosse.
Nous buvons de l'eau à partir des puits. Si ce n'est pas disponible, nous faisons bouillir de l'eau et utilisons de l'alun.
Nous ne prenons aucune dot au mariage de notre fils, et ne donnons aucune dot à nos filles.Nous ne pratiquons pas le mariage des enfants. Nous n'infligeons aucune injustice ni personne, et nous ne permettons à personne de le faire.
 
Nous investissons collectivement pour un revenu plus élevé.
Nous sommes toujours prêts à aider les autres. Si quelqu'un est en difficulté, nous l'aidons.
Si nous prenons connaissance d’une malversation, nous aidons à rétablir la justice. Ensemble, nous prenons part à toutes les activités sociales
Cette pratique et bien d'autres sont présentées au musée du Marketing 3.0 situé à Ubud, Bali.