RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Pour une étude donnée, la taille de l'échantillon ne dépend que de la marge d'erreur qu'on est prêt à accepter dans les résultats. ...
Le chiffre
29%
Près de trois consommateurs sur dix déclarent avoir déjà réalisé des achats en...
Une histoire
Les contrefaçons de textile représentent 10% des saisies
Contrefaçon : Les contrefaçons de textile viennent en...
Epinglé
Et si l'étude universitaire ne nous disait pas tout ...
Une université américaine s'interroge sur la qualité d'une étude réalisée par...
Astuce
Une offre intéressante sur internet est possible à condition de comparer les prix...

Recherche

La télévision qui rend bête et populiste

02/12/2019
Comment les divertissements populaires influencent-ils la vie politique ?

Une étude interpellante

Ruben Durante, Paolo Pinotti, et Andrea Tesei viennent de publier une étude, - dans l'American Economic Review, vol. 109, No 7, July 2019 - consacrée à l'impact politique de la télévision commerciale en Italie.Les trois chercheurs constatent que la télévision commerciale en Italie influence les comportements de ses téléspectateurs. 

Une influence étonnante

Ainsi, plus le téléspectateur avait eu accès aux programmes de divertissement, tôt dans sa jeunesse, plus il était susceptible de  voter pour le parti de Berlusconi en 1994, alors qu'il se présentait pour la première fois aux élections.De plus, cet effet a persisté pendant cinq élections, surtout auprès de l'audience très jeune et âgée.

Les chercheurs expliquent ces comportements par le fait que les individus exposés à la télévision de divertissement quand ils étaient enfants présentaient des lacunes cognitives et une conscience civique moindre à l'age adulte. et, De ce fait, ils devenaient finalement plus perméables au discours populiste et plus vulnérables à la rhétorique populiste de Berlusconi que les téléspectateurs non exposés à ces programmes.

Les tests de psychologie, en mathématiques et en lecture renforcent ces conclusions.

Consulter les données de l'étude (Data Set 9,72 Mb)