RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Au cours de ces 100 dernières années, le nombre de personnes vivant dans une situation d’extrême pauvreté est resté inchangé ...
Le chiffre
2,3 millions de victimes
La consommation de sel fait 2,3 millions de victimes par an. Pour éviter les effets...
Une histoire
Etude d'audience radio : quelles solutions ?
Mesurer l'audience en radio : pas évident. Des nouvelles perspectives se...
Epinglé
Halles de Biarritz
...
Astuce
Ne partez pas avec une grosse somme d'argent, prenez des petites coupures et...

Recherche

Une nouvelle tendance de consommation, le locavorisme est né.

Originaire de San Fransciso où elle est apparue en 2005, une nouvelle tendance de consommation envahit les univers de la consommation. Le locavorisme consiste à privilégier, voire, dans sa forme la plus extrême, à ne consommer que des productions locales, provenant de producteurs proches du domicile du consommateur.

Si l'idée séduit sur le plan environnemental, - elle permet de réduire l'impact environnemental de la consommation notamment en matière de gaz à effet de serre lié au transport des aliments et de privilégier les produits saisonniers tout en activant le développement économique régional -, sa mise en pratique demeure difficile. Tant pour le consommateur qui doit consacrer du temps et de l'énergie à rechercher les producteurs locaux (Voir à ce sujet la publication consacrée aux circuits courts en Hainaut), que pour le producteur qui doit proposer un (ou plusieurs) mode(s) de distribution adapté(s) aux besoins des consommateurs (Voir à ce sujet l'étude du CRIOC consacrée aux circuits courts et réalisée par Marc Vandercammen).

Faciliter le choix du consommateur et l'inciter à trouver facilement le producteur qui correspond à ses attentes constitue un défi que la coopérative Trade4You envisage de relever dans les prochains mois en développant un système qui permettra aux consommateurs et aux producteurs de se rencontrer.