RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Une arnaque est une volonté délibérée et organisée de tromper ...
Le chiffre
25,6%
Les dépenses des ménages en matière d'habitation atteignent 25,6% de leurs...
Une histoire
Couponning : marché en saturation ou mutation ?
Le marché du bon de réduction se modifie. Pour capter les...
Epinglé
Conflits conjugaux : un robot appelle la police
Non ce n'est plus de la science fiction. Aujourd'hui, un assistant domestique...
Astuce
Un dépliant publicitaire remis au consommateur dans sa boîte aux lettres augmente...

Histoire

Les marchés de Noël en Alsace

15/08/2012
L'Alsace, une des plus riches régions de France est célèbre pour ses marchés de Noël. A travers une tradition séculaire où s'entrecroisent sapins de Noël, religion, légendes et produits de bouche, l'Alsace surfe sur la tradition pour développer ses activités touristiques et son chiffre d'affaires.

De nombreuses fêtes ponctuent la période de l’Avent à l’Epiphanie :

  • 25 novembre : la Sainte Catherine

  • 6 décembre : la Saint Nicolas La nuit, saint Nicolas vient déposer les friandises dans les souliers que les enfants ont mis la veille devant la porte de leur chambre.

  • 13 décembre : la Sainte Lucie Fête de la lumière

  • 21 décembre : Nuit du Solstice d’hiver Dans le temps, c’est à partir de cette date que les Alsaciens étaient autorisés à couper les sapins dans la forêt.

  • 24 décembre : Jour d’Adam et Eve La famille se rassemble autour de l’arbre du paradis…

  • 26 décembre : la Saint Etienne (jour férié et chômé en Alsace)

  • 27 décembre : la Saint Jean Selon la légende, saint Jean aurait laissé aux alsaciens une boisson miraculeuse… Boire du vin de la saint Jean, le « Johannistrunk » apporte la santé.

  • 28 décembre : les Saint Innocents Dans la tradition alsacienne, les marraines et les parrains offraient le jour de cette fête aux adolescents une poupée du sexe opposé pour symboliser le passage à l’âge adulte.

  • 31 décembre : la Saint Sylvestre En Alsace, on offrait traditionnellement à cette occasion un bretzel du Nouvel An.

Quelques points de repères

  • Le « Brandewidaowa » Une bûche bénie lors de la Messe de minuit est brûlée dans la cheminée. Le lendemain matin, les cendres sont recueillis et conservées précieusement car elles possèdent, selon la tradition alsacienne, de nombreuses vertus. Ces cendres sont dispersées avant l’Epiphanie dans les champs et les jardins pour améliorer les récoltes…

  • La couronne de l’Avent. Vers 1930 apparaît dans toute l’Alsace une couronne de branches de sapin ornée de quatre bougies (pour les quatre dimanches de l’Avent) et décorée de rubans, de pommes de pin ou de fruits séchés.

  • La Rose de Noël. Elle fait partie de la tradition viticole. Conservée de génération en génération, cette plante séchée est sortie de sa boîte le soir de Noël. On la plonge dans de l’eau où elle s’ouvre plus ou moins, annonçant ainsi les vendanges à venir…

  • Le calendrier de l’Avent. Chaque matin du 1er au 24 décembre, les enfants alsaciens ouvrent une fenêtre de leur calendrier et découvrent une image ou un petit chocolat. A l’origine de cette coutume, il s’agissait d’une maisonnette en carton avec 24 fenêtres s’ouvrant sur un verset de la Bible.

  • Bredele (petits gâteaux secs de Noël). La confection de ces petits gâteaux de Noël aux formes variées est indissociable de la préparation des fêtes de fin d’année. Sans doute, l’une des traditions les plus vivantes devenue un rite d’identité alsacienne.

  • Berawecka. Pain aux fruits secs (pommes, abricots, figues, poires, raisins, pruneaux…) macérés dans de l’eau-de-vie de kirsch.

  • Christollen. Brioche de Noël aux fruits confits et à la cannelle, fourrée à la crème d’amandes et recouverte de sucre glacé.

L'Alsace, une des plus riches régions de France est célèbre pour ses marchés de Noël. A travers une tradition séculaire où s'entrecroisent sapins de Noël, religion, légendes et produits de bouche, l'Alsace surfe sur la tradition pour développer ses activités touristiques et son chiffre d'affaires. Andlau, Barr, Biesheim, Blotzheim, Bourbach le Haut, Bouxwiller, Breitenbach, Bull, Cernay, Strasbourg, Riquewihr, Colmar, Dorlisheim, Dossenheim, Duppigheim, Eguisheim, Ernolsheim, Erstein, Forschwihr, Gerstheim, Goxwiller, Gueberschwihr, Guebwiller, Haguenau, Hegenheim, Hipsheim; Issenheim, Jebsheim, Jungholtz, Kaysersberg, Kembs, Kertzfeld, Lautenbach, Le Frenz, Mazevaux, Matsenheim, Mittelbergheim, Molsheim, Morschwiller, Mulhouse, Munster, Mutterscholtz, Mutzig, Neuf Brisach, Niederbronn les bains, Oberhaslach, Obernai, Oderen, Osenbach, Ranrupt, Reichsoffen, Ribeauville, Richwiller, Rixheim, Roderen, Rosheim, Rouffach, Rustenhart, Saales, Saint Amarin, Saint Jean les Saverne, Saint Louis, Schaeffersheim, Seltz, Sélestat, Sentheim, Semersheim, Soufflenheim, Soultz, Soultzbach les bains, Staffelfelden, Steige, struth, Sundhouse, Thann, Turckheim, Urmatt, Village Neuf, Voegtlinshoffen, Wangenbourg Engenthal, Wattwiller, Wegscheid, Weitbruch, Weiterswiller, Willer sur Thur, Wintzenheim, Wissembourg, Wittisheim, Wuenheim organisent leurs marchés de Noël.

Il est vrai que cette activité est commercialement très rentable. Ainsi, En Ile-de-France uniquement, on a recensé 150 marchés de Noël en 2006 (Le Figaro) et le plus important marché de Noël d'Ile-de-France est celui du quartier d'affaires de la Défense qui regroupe 300 exposants. Certains participants déclarent vendre pendant le marché suffisamment que pour vivre sur un an, d'autres déclarent y réaliser 20% de leu chiffre d'affaires annuel, soit 6.000 euros. A Metz, les marchés de Noël attirent chaque année plus de 3 millions d visiteurs et apparaissent comme les seconds marchés de Noël de France. En 2007, 900 000 personnes se sont déplacées pour faire leurs emplettes sur le marché de Noël de Lille. En 2007, L'alsace comptait sur l'année, 5.761.000 nuitées dont 2.269.000 nuitées de consommateurs étrangers (dont 28% d'Allemands, 17% de Belges, 9% d'Italiens, 8% de Suisses). .L'arrivée du TGV-Est, en juin 2007, a contribué à la venue de nombreux touristes français et a permis une fin d'année en beauté, avec une progression annuelle des nuitées dans l'hôtellerie de 4 % (INSEE).

Parmi les nombreuses traditions de Noël, au hasard des rues et du calendrier, le consommateur va rencontrer :

  • La Couronne de l'Avent. Ornée de quatre bougies, elle symbolise l'espérance et la lumière et est issue de la tradition chrétienne. Elle se décline aujourd'hui en différentes versions : branches de sapins, bâtons de cannelle, rondelles de citron ou d’orange, ange de protection.

  • Saint Nicolas. fêté en Belgique, en Alsace et en Lorraine, L'Evêque de Myre reste un rite pour les enfants sages qui reçoivent friandises, pain d'épices et clémentines dans leurs bottes déposées devant la porte (ou devant la cheminée de l'habitation familiale). En Alsace, le "Männele” en brioche demeure un symbole important de cette fête.

  • Le Père Noël : Développé par Coca-Cola, il est guetté par les enfants qui espèrent toujours le voir arriver conduisant son traineau et portant sa hotte remplie de joujoux et de friandises. En Alsace, la lettre au Père Noël demeure une tradition vivace.

  • Christkindel : Christkindel est une jeune fille douce vêtue de blanc, symbole de la féerie des nombreuses légendes alsaciennes. Le soir du 24 décembre c’est une jeune fille vêtue de blanc et portant sur sa tête une couronne de sapin avec quatre bougies symbolisant les quatre dimanches de la période de l’Avant qui apporte les cadeaux aux enfants sages. Elle distribue pommes de Noël, noix, friandises, poupées et jouets.

  • Hans Trapp (Père Fouettard). le père fouettard ou Hans Trapp accompagne le Saint Nicolas et Christkindel dans leurs tournées pour effrayer les enfants, en espérant, vertu pédagogique importante, les rendre obéissants pour quelques jours. Hans Trapp était un seigneur alsacien du Moyen âge qui faisait régner la terreur dans toute la région devint au fil des siècles un personnage de légende

  • Le Sapin. Pas de Noël sans sapin. Chaque quartier, chaque village s'enorgueillit de posséder le plus beau sapin. Dès 1521, on trouve en Alsace, mention de la vente des sapins. Au Moyen âge, le sapin est placé dans le choeur de l’église et décoré de petites pommes rouges représentant la tentation, et d’hosties, symbole de rédemption. A la fin du 16ème siècle, les sapins s'ornent de roses et de feuilles de papiers multicolores, ou parfois en métal doré. Peu à peu, les Bredele, le pain d’anis et la pâte d’amande remplacent les hosties. Au 19ème siècle, des images brillantes sont collées sur les personnages en sucre ou en chocolat, des noix et des bougies apparaissent sur le sapin, de même que les pains d’épices en forme d’un bonhomme.

  • La crèche. Omniprésente, elle symbolise la Nativité du Christ. La coutume alsacienne conduit à déposer l’enfant Jésus aux douze coups de minuit et à approcher chaque jour un peu plus les rois mages.

  • La Messe de Minuit. De Saint Pierre à Rome au village le plus reculé, elle représente la délivrance et la naissance de l'enfant Jésus.

  • Les Marchés de Noël. A l'origine, ils ne se déroulaient que dans les grandes villes, mais s’étendent aujourd'hui jusque dans les campagnes. Crèches vivantes, légendes de Noël, senteurs de vin chaud ou de jus d'orange, bredele de Noël accueillent le visiteur soucieux de trouver des décorations pour le sapin et la maison, des crèches, des santons, de l’artisanat, des jouets en bois et bien d'autres choses encore.

  • Les illuminations. Pas de Noël sans fête de la lumière, les illuminations ont présentes partout. elles décorent maisons, fenêtres, bacons, bâtiments et même les arbres.

  • Les contes et légendes. Gnomes et lutins d’Alsace racontent leurs légendes et invitent à préparer Noël.

  • Les gourmandises de Noël. Bredele de Noël, Lekerle (pain d’épice), Christstolle (pain de Noël au massepain); foie gras maison, bière de Noël ne sont que quelques spécialités à découvrir. Bredala, manala, berawecka, christollen des spécialités gourmandes à consommer à Noël autour d’un vin chaud à l’orange et la cannelle.

  • L’Epiphanie et les rois mages. Fêtée le 6 janvier, les trois rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar viennent à la crèche chargés des présents qui sont l’or, l’encens et la myrrhe. En Alsace, la galette des Rois où une fève est cachée afin de désigner l'heureux élu est toujours d'actualité.

Productions locales, artisanat de qualité sont au rendez-vous !

Le marché de Noël s'adresse aussi aux jeunes consommateurs

Chaque commune alsacienne est heureuse de présenter son marché de Noël

Le travail du bois est partout présent.
Illuminations et décoration constituent des ingrédients essentiels de la féérie de Noël

La tradition religieuse est bien vivante, notamment au Musée d'Unterlinden à Colmar

Colmar

Colmar, la « plus alsacienne des villes d’Alsace » propose lors de ses marchés de Noël un concept unique : des décorations de Noël installés au sein de son patrimoine architectural et historique créant une atmosphère chaleureuse et conviviale qui, tout au long de la période de l'Avent attire le chaland. Traditions alsaciennes, saveurs gourmandes, émerveillement de l'enfance font des marchés de Noël un moment de pur plaisir.

Du 22 novembre au 31 décembre, Colmar propose aux détours des rues, animations et illuminations de Noël. Plusieurs marchés de Noël sont organisés autour de la crèche mécanique au marché de Noël des enfants, à la place des Dominicains ou à celle de l’Ancienne Douane ou des 6 montagnes noires.

Les marchés de Noël

  • Le marché de Noël de la Place des Dominicains. 60 chalets proposent de nombreuses décorations de Noël et idées de cadeaux.

  • Le marché de Noël de la Place Jeanne d'Arc. Ce marché symbolise un village alsacien et propose des produits de bouche.

  • Le marché de Noël de la Place de l'Ancienne Douane. Adossé au Koïfhus, symbole de la puissance politique et économique de Colmar au Moyen-âge, ce marché est installé le long de la rivière et autour de la fontaine de Lazarre de Schwendi, à qui la légende attribue l’introduction du cépage du Tokay en Alsace.

  • Le marché intérieur du Koïfhus. ce bâtiment médiéval propose les créations des 19 artisans d’art (potiers, maîtres verriers, ébénistes, sculpteurs sur bois, chapeliers, bijoutiers…)

  • Le marché de Noël des enfants à la Petite Venise. Paradis des enfants à travers ses maisons colorées débordant de produits de bouche, de jouets et d'attractions foraines.

Les animations

  • Exposition et démonstration d’artisans d’art d’Alsace, Eglise des Dominicains. rencontre avec des artisans d'art : doreur, restaurateur de peinture, ébéniste, verrier, etc.

  • La patinoire de Noël, Place Rapp. Patinoire de plein air de 800 m² dans un décor hivernal de sapins et de chalets

  • Musée d’Unterlinden : Exposition sur les lanternes magiques

  • Musée du Jouet : exposition « Malice au pays des jouets » de Francis Deransart

  • Musée d’Histoire Naturelle : animations diverses.

  • Crèche de Noël animée par des automates au Marché de Noël pour les enfants Place des Six Montagnes Noires.

  • La Boîte aux lettres du Père Noël au marché de Noël des Enfants. La boîte géante accueille les lettres envoyées au Père Noël. Tous les jours, deux lettres sont tirées au sort et deux enfants reçoivent un cadeau offert par les exposants des marchés.

  • Les enfants chantent sur les barques. Sur les canaux de la Petite Venise, de petites barques glissent. Elles sont illuminées et des choeurs d’enfants proposent des petits concerts flottants.

  • Visite guidée «La Magie de Noël». A la tombée de la nuit, le décor enchanteur du centre historique sert de cadre aux contes et aux traditions de Noël.

  • Veillées de Noël et Messes de Minuit sont célébrées dans toutes les églises catholiques. dans le passé, on ne célébrait pas moins de trois messes au cours de cette nuit si particulière et que la narration de la naissance du Christ était accompagnée de chants (les chants de Noël) et de crèches vivantes

Une complémentarité voulue entre les commerces et les marchés de la ville…

La ville de Colmar manifeste le souci de répondre au mieux aux attentes des consommateurs. Ainsi, même si les décorations traditionnelles se retrouvent forcément dans nombres de magasins de la ville (boules, guirlandes, couronnes de l’Avent, etc.), les marchés de Noël de Colmar s’attachent à proposer aux visiteurs des produits différents de ceux que l’on pourra trouver dans les commerces de la cité, selon une large gamme de prix.

Chauds les marrons !

La décoration des bâtiments illumine la nuit.

Capitale des Vins d'Alsace, Colmar émerveille autant par la richesse de ses monuments que par la tradition séculaire de son hospitalité, sans oublier l'atout de ses plaisirs gourmands.

Un patrimoine architectural fabuleux


Une publicité bien orchestrée, visible dès la gare de Strasbourg

Des restaurants au parfum du terroir
La vieille ville est illuminée comme dans un conte de fées

La succession des décors lumière entraîne le promeneur au fil des rues piétonnes, à la découverte des cinq marchés de Noël traditionnels

Ces marchés, harmonieusement disposés dans la ville relèvent un véritable défi architectural ont été conçus et réalisés avec l’assistance d’un architecte afin d’être parfaitement intégrés dans l’extraordinaire cadre patrimonial de la vieille ville.
Les sites qui font partie de l’opération « La Magie de Noël à Colmar » sont reliés entre eux par un véritable cheminement de lumière, cheminement proposé dans le cadre de la « valorisation nocturne du patrimoine », dispositif de la mise en lumière et d’éclairage dynamique, unique en France et maintes fois récompensé. L'éclairage de la patinoire en est un exemple.
Les Marchés de Noël à Colmar font la part belle à la production locale et régionale. Des objets pour tous et à tous les prix, soigneusement sélectionnés,dans l‘esprit « cadeaux ou décorations de Noël »
La boîte aux lettre du Père Noël
Les sapins et les arbres constellés de guirlandes lumineuses habillent les rues et les ruelles du vieux Colmar, des airs de musique traditionnelle plongent le visiteur au coeur d’une atmosphère à nulle autre pareille, faite d’émotion et de souvenirs d’enfance. Avec en prime, la venue du Père Noël
Première ville de France a avoir mis en place une opération de valorisation nocturne du patrimoine de cette envergure, Colmar s’est vue attribuer en 1997, le prix spécial de l’Académie des Arts de la Rue pour cetteréalisation véritablement hors du commun.
1100 points lumineux, pilotés par ordinateur grâce à la fibre optique du réseau câblé, sont habilement disséminés à travers la ville et permettent ainsi une mise en lumière originale,variant en intensité et en couleur.
Crèche de Noël mécanique au Marché de Noël pour les enfants Place des Six
Montagnes Noires

Strasbourg

Le marché de Noël de Strasbourg est sans conteste le plus grand et le plus ancien marché de Noël de France puisqu'il va fêter sa 439ème édition. Du 29 novembre au 8 janvier, Strasbourg accueille de nombreuses activités. Ainsi, la capitale alsacienne accueillent en 2008, 2 millions de visiteurs au cours des festivités pour 300 chalets installés.. " La SNCF a ajouté 140 000 places sur ses TGV en décembre et le nombre d'autocars de tourisme a déjà augmenté de 15 à 20 %" estime Claude Cornoueil, président du Syndicat des commerçants non sédentaires (20minutes.fr) et le marché de Noël "représente jusqu'à 30 % de leur chiffre d'affaires annuel ". L'originalité de ce marché : des produits uniques que le consommateur ne trouve pas ailleurs, une communication importante, des produits de décoration de Noël qui jouent le rôle de locomotive mais la crise de 2008 est aussi passée par là !

Les marchés de Noël :

  • Christkindelsmärik, place Broglie

  • Les marchés thématiques : Les saveurs alsaciennes, place des meuniers, Le comptoir des Rois Mages, place Benjamin-Zix, L'association des commerçants du carré d'Or, place du Marché-Neuf

  • Le Marché des Bredle et le Royaume des Vignerons "la Couronne d'Or", place d'Austerlitz

  • Le marché de Noël, place de la cathédrale, place du château et place d'Austerlitz

  • Le Marché de Noël du terroir et de l'artisanat, place de la Gare.

  • Le Village du Partage, place Kléber

  • Le Village des Artisans européens, place Gutenberg.

Les animations

  • La patinoire et le jardin des glaces, place du Château

  • Les croisières sur l'Ill au port autonome

  • La Forêt des Délices; le royaume de la Couronne d'Or, le vignoble de Strasbourg et le Crèche des sculpteurs sur bois à la place d'Austerlitz

  • Le Noël du livre et lecture des contes d'Hiver à la Place Gutenberg

  • Le Noël du cinéma

  • Le Planétarium

  • Les voix des Etoiles du Gospel

  • Ensemble instrumental La Redingote

  • Les illuminations du quartier

Le marché de Noël c'est aussi un investissement public important. Ainsi, en 2007, la municipalité avait dépensé 150.000 euros pour promouvoir cette tradition datant du Moyen-âge. L'artisanat alsacien est florissant et se compose de nombreux produits dont les boules de verre autrefois soufflées à Meisenthal (dans les Vosges du Nord),
couronnes de l’Avent, des moules en terre cuite pour la fabrication des springerle (pain d’anis), des tissus, des nappes et napperons, des boîtes à musique, des jouets en bois polychrome.

Le terroir alsacien propose aux gastronomes de grands classiques comme le foie gras (inventé à Strasbourg en 1780), le baeckaoffe (plat composé de trois viandes marinées et de pomme de terre au vin blanc), l’incontournable choucroute, la matelote du Rhin, le coq au riesling, le pain d’épices et le Kougelhopf (pâte levée sucrée aux raisins macérés dans le kirsch), sans oublier le fromage de Munster. Mais la spécialité alsacienne la plus connue reste sans conteste le vin chaud à la cannelle.

Noël, c'est aussi les épices dont

  • L’anis parfume deux variétés de biscuits secs typiquement alsaciens et aromatise le vin chaud.

  • La cannelle, une des épices les plus anciennes, s’utilise moulue pour le pain d’épices. On l’emploie également pour aromatiser le vin chaud.

  • Les clous de girofle s’emploient également pour le pain d’épices et le vin chaud. Autrefois, on piquait les clous de girofle dans les oranges accrochées au sapin.

Une documentation très complète permet au consommateur de s'orienter dans la variété des animations proposées

Les illuminations dans les quartiers créent de véritables merveilles de lumière

Les baraques traditionnelles envahissent les rues des marchés de Noël
Boules de Noël en papier mâché
Les enfants ne sont pas oubliés à la Place d'Austerlitz
La crèche des artisans sculpteurs
Le marché des Bredele où les artisans boulangers peuvent exercer leurs talents
La patinoire, situé au pied de la Cathédrale, place du Château, connait un réel succès
Une baraque traditionnelle
Artisanat, peluches, jouets, tout est bon pour attirer le chaland
Pas de marché de Noël sans illuminations
Les phares des automobiles et les éclairages publics forment un ruban lumineux

Source : Strasbourg, capitale de Noël

Le grand sapin au pied du village du partage, place Kléber