RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Les biais dus aux non-réponses peuvent être éliminés en augmentant la taille de l'échantillon ...
Le chiffre
412.397
412.397 articles contrefaits en 2012 ont été saisis pour une valeur de 12.090.422...
Une histoire
Le gardien du phare
Le CRIOC (Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs) est attentif aux...
Epinglé
Le smart bandage
Le pansement intelligent va-t-il vaincre la douleur chronique. La recherche médicale...
Astuce
Elle renforce, notamment, la proximité physique, les conversations, les serrements...

Recherche

La confiture à la fraise : la préférée des Belges.

31/07/2013
Quand un journal publie une étude comparative, les résultats reflètent-ils la réalité ?

Article publié par Nord Éclair, 14 février 2013

 

La Taste of Inspirations de Delhaize, la Bonne Maman et la Maribel de Lidl reçoivent nos meilleurs cotes.

La confiture, on l'aime généralement sur une tranche de pain, au petit-déjeuner. Les Belges en sont très friands. Ils en consomment 1,5 kg par an et par personne. Leur préférée : celle aux fraises. Nous avons testé pour vous 20 marques de confiture à la fraise : les classiques mais aussi les discount et les allégées.

S'il vous prend l'envie d'agré­menter votre tartine du matin de confiture à la fraise, vous aurez vraiment l'embarras du choix. Sans grandes difficultés, nous avons réussi à dégoter 20 marques différentes de ce type de confiture. Et notre liste n'est pas exhaustive.

C'est que la confiture est un produit qui traverse les âges sans trop de crises. « Ce marché est stable sur le long terme», explique Luc Jomouton de Materne. «Avec des périodes de hausse et de baisse. Après deux ans de régression, il en train de se redresser et de repartir à la hausse (+0,7%)».

Ce n'est pas vraiment le produit le plus apprécié par les enfants qui préfèrent bien entendu les chocos tartinables mais il paraît que, plus on prend de l'âge, plus on revient: à cette valeur sûre. Parmi les confitures à la fraise les plus appréciées lors de notre test de goût, citons la Taste of inspirations de Delhaize (faite avec des fraises de Wépion), la Bonne Maman, la Maribel de Lidl et la Tante Éliane de Colruyt. Les allégées, par contre, n'ont pas reçu de très bonnes notes. Les goûteurs ont été sensibles à la couleur : les confitures un peu plus brunes laissaient parfois perplexes. Certains appréciaient plus quand il·contenait des morceaux mais tous aimaient que l'on retrouve la saveur première du fruit.

En général, ces confitures contiennent 50% de fruits. Ce qui est normal. Si vous faites vous-même de la confiture, on vous dira que pour un kilo de fruits, on ajoute 1 kg de sucre, Mais la tendance étant au moins sucré et au bio, de nombreuses marques proposent des confitures avec 70% de fruits. Et donc moins de sucre. Sachez que c'est le sucre qui permet justement la J conservation de votre confiture. Celles qui en contiennent moins devront donc se conserver au frigo dès l'ouverture du pot.

Plus de fruits, plus de goût ? Pas toujours. Les bio qui ne contiennent que 50 à 55% de fruits sont très savoureuses. Et les prix ? Ils varient fortement et les allégées sont assez chères.

M.Parez

 


Analyse

Comme aucune méthode de test n’est décrite dans l’article, il est bien difficile d’évaluer la qualité de la méthodologie utilisée et de faire confiance aveuglément aux résultats publiés.

A par le fait qu’il y aurait eu plusieurs goûteurs qui ont testés le produit, rien n’est précisé au niveau de leur nombre, de leurs compétences, des critères d’évaluation (visuels, gustatifs, olfactifs, …), de l’organisation du test (marque dissimulée ou visible, présence de l’emballage, ordre de dégustation, …). Or tous ces facteurs sont à même d'affecter la perception du produit

Le lecteur peut aussi s’interroger sur les conclusions (simplistes?) tirées par l’auteur de l’article: lien entre la présence de fruits et le goût, perception du type de produit (bio ou pas), etc. S'agit-il d’éléments établis sur base de données statistiques et de plans expérimentaux qui identifient les variables actives dans l'analyse et garantissent une maîtrise des paramètres extérieurs ou d'une simple allégation ou d'une banalisation de stéréotype?

En conclusion, il s’agit non pas d’une étude mais simplement d’un article à sensation écrit rapidement et à moindres frais. Dans quelle mesure le lecteur n’est-il pas trompé par la mise en scène utilisée laissant croire à la réalisation d’une étude de type panel de consommateurs sans en apporter les garanties. D’autant que la confiture la plus consommée est bien la confiture de fraises … mais celle réalisée à la maison !