RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Il est possible de faire vieillir artificiellement une eau de vie ...
Le chiffre
19%
A peine un consommateur sur cinq a déjà entendu parler du concept d'économie...
Une histoire
10 ans pour conquérir un nouveau milliard de consommateurs
Un défi que s'est lancé, il y a 2 ans, le PDG de la...
Epinglé
Conflits conjugaux : un robot appelle la police
Non ce n'est plus de la science fiction. Aujourd'hui, un assistant domestique...
Astuce
Un vendeur peu accroître l’attractivité d’un produit en faisant croire qu’il...

Histoire

Comment se faire offrir un beau cadeau de mariage?

15/08/2012
Il arrive parfois que le consommateur utilise lui-même l'une ou l'autre technique de vente pour obtenir de la part de ses amis et connaissances un comportement non prévu initialement.

A l'occasion du mariage d'un de leurs amis, Philippe et Nathalie sont invités à la réception qui suit la célébration de mariage. Très au fait du savoir-vivre et soucieux de lui faire plaisir, ils décident d'offrir un petit quelque chose. En questionnant cet ami, Philippe et Nathalie apprennent qu'une liste de mariage a été déposée auprès du magasin Trésors de la table dans la très célèbre galerie de la Reine à Bruxelles.

Bien que leur ami se soit empressé de leur signaler qu'ils ne devaient pas se sentir obligés, Philippe et Nathalie se rendent dans le magasin avec l'intention d'acheter une babiole, petit cadeau amusant et pas cher.

En sortant du magasin, ils s'estiment heureux d'avoir pu acquérir l'article le moins cher de la liste de mariage, soit 99 euros!

Philippe et Nathalie ont subi sans s'en rendre compte la technique de l'amorçage. Avant de connaître le prix d'un article repris sur la liste de mariage, ils ont décidé de commun accord d'offrir un cadeau. A ce moment, ils ne connaissaient pas toutes les conséquences coûteuses de leur acte. La seconde décision (l'achat du cadeau le moins cher sur la liste de mariage) a été prise après qu'ils aient été informés du prix réel.

Technique utilisée: l'amorçage

L'ami de Philippe et Nathalie a procédé comme le vendeur qui propose un achat, sans en préciser toutes les conséquences. Philippe et Nathalie ont persévéré dans leur décision initiale - l'achat d'un cadeau - en traduisant celle-ci en décision finale - l'achat du cadeau à 99 euros sur la liste de mariage.

Ne pas savoir refuser peut parfois coûter cher!

Connaître les techniques de manipulation utilisées et savoir refuser la pression des connaissances permettent de limiter la pression à l'achat.