RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
Si, en rentrant à mon domicile après un achat, je constate une erreur sur on ticket de caisse, je peux toujours me faire rembourser. ...
Le chiffre
5%
En Belgique, sur base d'un relevé réalisé en février 2012 dans 94 supermarchés,...
Une histoire
Coca-Cola, le buzz, l'ours et le sucre ...
Quand la firme d'Atlanta s'essaye au marketing 3.0, les consommateurs la...
Epinglé
Listes de courses vocales
La grande distribution connaît de nombreuses innovations. Pour preuve, la liste de...
Astuce
Choisir un produit nécessite de comparer les prix avec d'autres sites internet, ceux...

Recherche

Optic 2000 : l'achat de lunettes en deux temps

15/08/2012
La chaîne d'opticiens indépendants propose un espace dédié aux ventes, séparé du show-room où sont exposées les lunettes. Deux ambiances pour améliorer le confort du client

Plan type

Concept

La chaîne d'opticiens indépendants innove avec un espace dédié aux ventes, séparé du show-room où sont exposées les lunettes. Deux ambiances pour améliorer le confort du client

Les chiffres

  • 1300 euros/m2 pour rénover les magasins de la chaîne

  • Optic 2000 à Vendôme

  • 280 m2 de surface de vente

  • 1500 montures optiques

  • 550 montures solaires

  • 6 personnes, dont 3opticiens

Les plus

  • Le choix des montures et des verres dans deux espaces différents

  • Les panneaux coulissants sur les muraux démultiplient l’offre

  • Le système Actuvision filme les clients essayant leurs lunettes

Les moins

  • Les solaires, protégées contre le vol, ne peuvent être essayées en libre-service

  • L’espace prescription, sombre, contribue à dramatiser encore plus l’achat de lunettes

  • L’espace de vente de montures est trop médical

  • Le coin des enfants gêne le passage entre les deux zones

Dans les vitrines, des stèles présentent les lunettes à portée de vue du chaland.

Une vaste table en bois, dite « table d'échange », trône au milieu du magasin.

Équipée de plateaux de verre, elle sert de présentoir.

Deux espaces: le premier est consacré au choix des montures, le second à la prescription des verres et à là vente finale. C'est par cet aménagement qu'Optic 2000 innove le plus avec son nouveau concept. « L'objectif est de simplifier la vente tout en améliorant le confort du client qui essaiera des montures dans un espace convivial, puis rejoindra un endroit calme et discret pour choisir ses verres" explique Yves Guénin, président de la chaîne d'opticiens indépendants qui a réalisé un chiffre d'affaires de 531 M euros en 2002.

Deux espaces fondamentalement opposés, un peu trop peut-être. Dédié aux montures, « Le temps du choix » est plutôt réussi, conjuguant ambiance chaleureuse et image de technicité. Le pourtour, beige, est complètement recouvert de paires de lunettes. Dans le magasin de Vendôme, 1500 montures optiques courent sur les murs (30 % pour les hommes, 50 % pour les femmes, 20 % pour les enfants), contre 550 références solaires.

Caméra cachée

Pour les montures optiques, la chaîne a choisi une segmentation un peu complexe par marques et par styles de montures, complétée dans chacun des trois univers par une zone proposant des produits d'entrée de gamme à un prix unique. Sans conseil de l'opticien, à coup sûr, le consommateur sera perdu... D'autant que l'offre ne s'arrête pas là!

Des panneaux coulissants viennent doubler les muraux, ce qui permet d'augmenter le nombre de références de 15 %. Un mobilier émergent qui met notamment en avant les offres promotionnelles de l'enseigne. Les marques ne sont présentes qu'à travers des panonceaux signés par chaque griffe. Cette faiblesse devrait bientôt être réparée. Leur communication devrait bientôt faire leur apparition sur les muraux via des affichettes. Quelques vitrines et des miroirs en pied viennent animer le rayon pour qu'il apparaisse moins « médical ». Et pour réchauffer l'atmosphère, une vaste table centrale en bois, qui permet d'exposer les lunettes sous un plateau de verre, trône au milieu du magasin. Dernière originalité, une caméra cachée derrière une glace sans teint filme le consommateur testant des paires de lunettes. Ce dernier a donc la possibilité de comparer des photos de son visage avec des

lunettes différentes. « Les femmes l'utilisent beaucoup. Mais c'est surtout utile aux personnes qui ont des corrections importantes, qui ne se voient pas bien sans lunettes », explique Valérie Tétard, responsable marketing et communication de l'enseigne. Gadget ou réel besoin du consommateur, pour acquérir cet outil, l'indépendant devra débourser 15 000 euros. « Le temps du conseil », dédié à la prescription des verres et à la vente, n'a rien en commun avec l'espace réservé aux montures. Des murs couleur chocolat, une ambiance tamisée, des tables gris métal, des chaises vertes, jaunes et orange pastel... Une ambiance surprenante pour un magasin d'optique, qui ne contribuera certainement pas à dédramatiser l'achat de lunettes, bien au contraire. Selon l'enseigne, « cette ambiance, plus médicalisée, devrait apaiser les clients ». Par ailleurs, les murs sont tapissés d'informations sur les verres ou sur les services. L'opticien peut ainsi expliquer à son client les spécificités d'un verre. « En complément, nous travaillons sur des brochures d'information sur la vision, le traitement des verres, etc., que l'opticien pourra bientôt distribuer à ses clients », explique Valérie Tétard.

Cet espace de prescription, très sombre, est également visible de l'extérieur. En effet, la vitrine est composée de stèles de 1,50 m de hauteur qui laissent passer le regard jusqu'au fond du magasin.

«Chacune est destinée à un événement, qu'il soit promotionnel, dédié à une marque ou événementiel. Le système permet de faire cohabiter plusieurs messages sans qu'ils se gênent», explique Yves Guénin. Il n'est donc plus question que chaque franchisé décore sa vitrine à sa manière... «Nous travaillons avec les fournisseurs pour obtenir des vitrines clés en main. Nous devrions avoir très prochainement un système de rotation mensuelle des vitrines », poursuit Valérie Tétard.

Le nouveau logo de l'enseigne apparaît également sur la vitrine. L'oeil inquisiteur jaune et noir a disparu au profit de cercles concentriques jaune, mauve et noir. « Ce logo apporte davantage de féminité et donne un côté mode », selon Georges Oliveireau, directeur de création chez Dragon rouge, qui a refondu le concept.
Murs chocolat et ambiance tamisée pour l’espace dédié aux verres.
Source :  Riste C., Optic 2000, l'achat de lunettes en deux temps, LSA, février 2003