RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
On peut épargner pour un petit-enfant, une neveu sans que les parents le sachent ! Une chouette surprise en perspective. ...
Le chiffre
6%
Tout comme les consommateurs à revenu modeste (6%), les consommateurs à revenu...
Une histoire
FaceBook désactive (provisoirement ?) la reconnaissance faciale en Europe
Suite à l'absence de compatibilité avec les...
Epinglé
Mieux Manger, Meilleur pour la santé ...
La grande distribution propose depuis quelque temps, aux consommateurs, des produits...
Astuce
Un vendeur peut accroître l’attractivité d’un produit en faisant croire qu’il...

Recherche

Le spécialiste de la cuisine

14/08/2012
Un point de vente dédié aux accros de la cuisine. L'enseigne dédiée à la cuisine, et développée avec le soutien discret de la famille Mulliez, se distingue par sa vocation pédagogique et ses animations thématiques.

Chiffres clés

  • Surface de vente : 280 m2 de superficie dont 60 m2 pour l'école de cuisine

  • Investissement : 430 000 euros hors Loyer

  • Caisses : 2

  • Personnel : 8 salariés dont un chef cuisinier

  • Chiffre d’affaires : 1M euros de chiffre d'affaires prévisionnel

Les plus

  • La décoration et l'aménagement intérieur

  • La mise en scène des produits

  • Bon compromis entre l'achat et le plaisir des sens

Les moins

  • Ouverture de l'école de cuisine différée

  • Surface de vente qui peut paraître restreinte

Parquet, dallage de pierres, couleurs chaudes, mobilier ...

Un soin tout particulier a été apporté à l'aménagement de ce lieu d'achat et de vie.

.

Ancien cadre de Décathlon, âgé de 32 ans, Wilfrid André a toujours été passionné par l'univers de la cuisine et de la gastronomie. Ses parents exploitent un magasin d'équipements de cuisine haut de gamme, dans le quartier chic du Vieux-Lille, et il avait déjà pensé créer une entreprise dans ce domaine sans pour autant franchir le pas. Aujourd'hui, après deux ans de travail dans le cadre d'un congé « création d'entreprise » accordé par Décathlon, il vient d'inaugurer Alice Délice, le 28 novembre. Située rue Esquermoise, à deux pas de la Grand' Place de Lille, cette nouvelle enseigne propose un assortiment très ciblé de produits et de services dédiés à la cuisine, un marché en plein essor.

Cours de cuisine et animations quotidiennes

« Quatre idées résument le concept Alice Délice, explique Wilfrid André: la convivialité, le plaisir, l'éducation et la découverte. » Ce premier magasin développé sur trois niveaux est conçu autour de cinq univers qui propose au total plus de 2 000 produits. Dans l'univers les Outils d'Alice, « on trouve tout ce dont on a besoin pour faire la cuisine: ustensiles, poêles et casseroles, robots, accessoires, petit électroménager... », précise le fondateur. Le rayon les Saveurs d'Alice regroupe les épices, les condiments, les huiles, les vinaigres et autres sirops. À l'étage, une belle bibliothèque met en valeur plus de 500 références, et l'univers les Enfants d'Alice rassemble, quant à lui, aussi bien des accessoires, que des aliments et des livres qui leur sont spécifiquement destinés: Quant aux Astuces d'Alice, il s'agit d'un assortiment d'articles qui « permettent à la cuisine d'être à la fois un lieu de vie et un lieu pratique, avec aussi bien des accessoires de décoration que de rangement et d'organisation de cet espace, où sont pris 80 % des repas », souligne Wilfrid André.

Enfin, Alice Délice propose, au dernier étage, des cours de cuisine dans un espace « école » de 60 m2, doté de cinq plans de travail qui peuvent accueillir jusqu'à 16 personnes.

Animée par un chef cuisinier, l'école ne fonctionnera qu'à la fin du premier trimestre 2003 et proposera six ateliers par semaine destinés aussi bien aux femmes qu'aux hommes et aux seniors comme aux enfants. Les cours dureront de quarante-cinq minutes à deux heures et seront facturés entre 12 et 15 euros.

Pour compléter cette offre à caractère pédagogique, un espace de 30 m2 aménagé au rez-de-chaussée du magasin, dénommé les Rendez-Vous d'Alice, dispense des animations quotidiennes basées sur la découverte et les dégustations de produits, des rencontres avec des chefs cuisiniers, des auteurs de livres de cuisine et des démonstrations de recettes.

Si Alice Délice n'est pas la première enseigne sur ce marché -Du bruit dans la cuisine exploite déjà cinq magasins en France, notamment au centre commercial Euralille, elle se singularise à plusieurs niveaux. Et tout d'abord par le soin apporté à l'aménagement et à la décoration de son premier point de vente, conçu avec l'aide de l'agence d'architecture intérieur Design et Communication d'Euro RSCG.

Le mobilier est bien adapté, la signalétique efficace et les couleurs chaudes et dans l'air du temps: garance, vert, jaune. L enseigne a aussi choisi des matériaux nobles (acajou, marbre, dallage en pierres reconstituées, parquet et revêtement de sol en bolon) pour accentuer le confort d'accueil d'un magasin doté de nombreux luminaires et de fauteuils dans la bibliothèque...

Cible prioritaire, les femmes de 35 à 50 ans.

Cet environnement de qualité vise à séduire les femmes de 35 à 50 ans, d'un revenu moyen à élevé, censées constituer la cible prioritaire d'Alice Délice. Un profil de clientèle qui explique le positionnement prix et l'assortiment de l'enseigne, qui « commence là où la grande distribution s'arrête et se termine dans le haut de gamme ». Les casseroles sont ainsi proposées entre 12 et 45 Euros selon les gammes.

Autre atout: la large palette de services proposés, depuis la livraison à domicile en passant par les listes de cadeaux, la possibilité de commander des produits non référencés ou le crédit à la consommation. Enfin, bénéficiant pour l'instant « seulement » du soutien technique et relationnel de l'association familiale Mulliez (qui détient une vingtaine d'enseignes dont Auchan, Boulanger, Décathlon, Leroy Merlin, etc.), Wilfrid André pourrait réussir à lever rapidement les fonds nécessaires à ses ambitions. À savoir, ouvrir en ville ou dans les centres commerciaux haut de gamme, dix magasins d'ici à 2005.

Source : Lecocq F.,Alice délice, le magasin des accros de la cuisine, LSA n°1793, décembre 2002