RSS
A
A
A
FR
Vrai / Faux
La musique est indissociable d'un site internet. ...
Le chiffre
60%
60% des consommateurs qui font les soldes achètent des vêtements féminins. ...
Une histoire
Survivre à l'economie du futur
Trois entreprises sur cinq ne survivront pas à l’économie du futur. De passage en...
Epinglé
Conflits conjugaux : un robot appelle la police
Non ce n'est plus de la science fiction. Aujourd'hui, un assistant domestique...
Astuce
La musique classique produit une ambiance sophistiquée, spirituelle et sensuelle et...

Recherche

Des étudiants incapables de chercher de l'information pertinente !

05/01/2013
Une étude réalisée par l'ASBL Edudoc et la commission bibliothèque du Conseil interuniversitaire francophone (CIUF) montre que les étudiants belges connaissent d'importantes lacunes en matière de recherche documentaire et informationnelle, y compris via Internet.

Une étude aux résultats éloquents

L'étude a testé, entre autres, la capacité de recherche d'information de qualité. Et les résultats observés indiquent que le niveau de performance documentaire des étudiants qui arrivent dans l’enseignement supérieur, tel que mesuré par l’enquête est faible. Cette constatation peut sans doute être en partie expliquée par le type d'utilisation qui est réellement faite d'Internet. L'analyse des réponses confirme par ailleurs que les étudiants qui quittent l'enseignement secondaire ne connaissent que très peu les possibilités de combiner les divers éléments d’une recherche, ne savent encore rien de la
puissance des bases de données spécialisées et surtout semblent avoir des difficultés pour évaluer l'information.

Ainsi, Les critères d'évaluation de l'information sur Internet (question 18 de l'étude) sont très mal connus (13,4 %). Plus de 15% de ceux qui répondent pensent que la rapidité d’accès d’un site Internet est un signe de la qualité de celui-ci.

L'utilisation d'Internet ne semble pas favoriser les compétences informationnelles des étudiants.Parmi leurs défauts, on retrouve le recours prioritaire quasi-systématique à Internet, l'incapacité à déterminer des mots-clés, la méconnaissance des opérateurs booléens ("et", "ou", "sans"), l'absence d'esprit critique face au site Internet, citation des sources insuffisante, etc.).

Comment peut-on être sûr de la crédibilité des informations ? 

Sur base de ce constat,quelques outils pour rechercher efficacement l'information sur le web et éviter les sources peu fiables sont proposés ci-dessous.

Comment préparer sa recherche ?

En général, nous recherchons des informations de manière instinctive. Toutefois, une démarche logique est nécessaire à la recherche d'informations. La toute première chose à faire est de définir une liste de concepts et de mots-clés associés à notre objet de recherche.

Comment faire sa recherche sur Internet ?

La recherche intuitive (Backward chaining)
La recherche intuitive consiste à naviguer à partir d’un site reconnu et pertinent, et ensuite à suivre les liens et ressources proposées par ce site jusqu’à épuisement des sources d’information.
Ex. En plaçant une requête dans un moteur de recherche, on obtient une liste de résultats. Consultant ces résultats, on peut notamment trouver des sites qui fourniront des liens pertinents. En consultant ces liens, il est alors possible de couvrir rapidement l’ensemble principales sources d’information liées à un thème en particulier. Cette méthode de recherche peut nous aider à identifier des sources d’information intéressantes et utiles de façon hasardeuse et fortuite.

La recherche déductive (Forward chaining)
Dans un contexte de recherche d’information, la recherche déductive s’amorce par les connaissances déjà acquises par une personne pour ensuite se poursuivre jusqu’à ce que les informations recherchées soient trouvées.

Ex.Un communiqué de presse diffuse quelques résultats du Rapport annuel de la Poste. Pour obtenir davantage d’information sur le Rapport, il suffit de naviguer jusqu’au site officiel de la Poste et d’identifier la bonne section pour le consulter dans son entièreté. Dans les communiqués annonçant la parution de rapports, l’adresse de référence est souvent fournie.

Fiabilité des ressources

Les ressources internet doivent être évaluées. La première chose à vérifier est leur pertinence et leur qualité par rapport à votre objectif de travail. Pour ce faire, la nature et la fiabilité du site d'accueil constitueront le premier élément important d'appréciation sur la qualité des informations apportées.
De nombreux sites pourtant honorables contiennent parfois des informations douteuses, il sera donc conseillé de consulter plusieurs sources documentaires, en les comparant, en identifiant leur positionnement idéologique ou politique.
L'utilisation des signets sélectionnés par des professionnels (bibliothèques universitaires, Bibliothèque Nationale, institutions de recherche, etc.) permet généralement d'éviter des sites dépourvus de toutes garanties.

Quelques éléments à prendre en compte...

L'information trouvée correspond-elle avec votre sujet de recherche ?
La qualité du document repéré convient-elle à l'objet de votre travail ?
Le contenu du site montre-t-il un thème traité avec une profondeur suffisante?
Le niveau est-il approprié à votre travail ?
L'expression est-elle trop compliquée, trop spécialisée ou trop simple au contraire ?
Est-ce que le site articule de l'information de type "recherche", "éducation", "savante ou scientifique" avec un produit commercial ou un service de promotion -vente (publicité) ?
L'information n'est-elle pas, périmée, obsolète ?
La page est-elle datée et signée ?
Y-a-t-il suffisamment de références à d'autres travaux ?
S'agit-il d'une source stable, produite et mise à jour par un organisme reconnu, une université, une bibliothèque?
Les auteurs du site sont-ils des chercheurs ou des spécialistes dans ce domaine ?
L'information est-elle gratuite ou payante ?
Dispose-t-on de fonctionnalités de recherche, sommaire, index ou plan de site ?
A-t-on besoin de télécharger des utilitaires pour lire et utiliser le site ou certaines pages ? ...

Comment peut-on être sûr de la crédibilité des informations ?

La crédibilité de l'information est une question à se poser en permanence, quelle que soit la source utilisée (radio, télévision, Wikipédia,...)
La différence avec Wikipédia résidant dans le fait que vous puissiez corriger en ligne une information qui vous semble fausse. Ne jetons toutefois pas la pierre aux internautes en les accusant de falsifier les informations. Un article créé sur le net, ce sont des informations historiques et d'actualité, "travaillées" par des milliers d'internautes qui essaient d'être le plus honnêtes possible, pour fournir de l'information aux curieux qui s'interrogent sur divers sujets.

L'exemple Wikipédia

Wikipédia représente une volonté partagée d’accéder à des savoirs « populaires », créés par l’ensemble de la population, sans restriction d’accès, ni de reconnaissance préalable, sur un site web utilisant la technologie Wiki.
Le Wiki est un site web collaboratif qui permet à tout internaute le désirant d’en éditer lui-même les pages, sans connaissance technique, de façon rapide et aisée.

Wikipédia fait aujourd'hui partie des 200 sites les plus visités au monde! Il compte à peu près 1 500 000 articles dans 200 langues, écrits par 16000 contributeurs réguliers. L’encyclopédie francophone comporte déjà près de 100 000 articles.

L’argumentation, la rigueur des documents et des sources utilisées mettent en place les connaissances sur Wikipédia. Il faut prêter une attention particulière à ce que ne soient pas insérés de textes ou d’images protégés, par respect du copyright.

L’intérêt de ce site, c'est de laisser sans cesse un article "ouvert", pour permettre à toute personne qui le souhaite la possibilité d’enrichir le sujet par de nouveaux arguments, commentaires et liens supplémentaires.

Un article est donc proposé par une personne et l’ensemble de la communauté de Wikipédia procède à sa relecture et sa révision.Parfois, certains contributeurs n'hésitent pas à modifier le contenu du site dans des buts peu avouables.

Le problème de l’absence des sources d’informations utilisées et des références de l'auteur pose toutefois problème.
Wikipédia prône une responsabilité éditoriale collective qui serait plus efficace qu’une responsabilité individuelle, tout en gardant la possibilité de consulter dans l’historique de création les contributeurs d’un article.

Aucune « autorité établie » ne vient valider les savoirs mis en ligne sur Wikipédia. Et c'est bien là le problème! Un employé de PepsiCo efface sur Wikipédia un texte faisant allusion aux effets dangereux d’un produit du groupe ; le propriétaire du parc aquatique SeaWorld (le brasseur Anheuser-Busch) supprime un paragraphe faisant état de mauvais traitement sur les épaulards ; le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart censure les textes relatifs à la faible rémunération de ses employés, le pétrolier Exxon réécrit plus positivement le naufrage de l’Exxon Valdez en Alaska, Dell, Coca-Cola et Nestlé auraient aussi corrigé des articles les concernant... Les collaborateurs des entreprises citées sur Wikipédia peuvent donc supprimer les textes litigieux ou sensibles ou ajouter des informations favorables sur leurs entreprises! Où se trouve donc la vérité? Peut-on vraiment compter sur Wikipédia comme source sûre d'information? Non! Des informations nouvelles doivent toujours être recoupées avec d’autres sources, surtout quand les sources initiales ne sont pas toujours fiables. Il faut donc rester sur sa réserve quant à la confiance pouvant être accordée à ce genre de site!

Quelles sont donc les sources les plus sûres d'information ?

Malgré le succès d'internet, une certaine méfiance s'impose donc quant à la fiabilité des informations trouvées sur divers sites. Les ouvrages, encyclopédies, dictionnaires de renom, les études et enquêtes réalisées par des chercheurs, experts ou entreprises de confiance restent sans conteste les sources les plus sûres pour une recherche.

Sources

Le document original, rédigé par Marc Vandercammen, a été publié sur le site www.arnaques.be

Thirion Paul et Pochet Bernard (Sous la direction de ), Enquête sur les compétences documentaires et informationnelles des étudiants qui accèdent à l'enseignement supérieur en Communauté française de Belgique, CIUF et EduDOC, Juin 2008..